Modern technology gives us many things.

Législative…Aliou Sall out

Le frère du président de la République ne figure pas sur les listes pour les élections législatives du 30 juillet prochain. Macky Sall est allé jusqu’au bout de sa logique. Il ne veut plus que sa famille soit impliquée dans les affaires de la République. Aliou Sall qui, pourtant, dispose d’une base politique non négligeable à Guédiawaye a vu son rêve de diriger la liste de la coalition Benno Bokk Yakaar du département  où il est maire à cause de ses liens avec le pâtron de ladite coalition briser.

Malgré les menaces des apéristes de Guédiawaye de présenter une liste parallèle ou de boycotter les législatives, mais aussi, la sortie du secrétaire général du Parti Socialiste et non moins, allié de première heure de l’APR, Macky Sall est resté de marbre. Ousmane Tanor Dieng avait dit au Président Sall son voeu de voir Aliou Sall diriger la liste de Guediawaye mais, ce dernier n’a pas donné suite à sa requête.

Ce choix de Macky Sall est applaudi par plus d’un. Les Sénégalais estiment que c’est un choix judicieux de l’écarter de ces élections puisqu’il a été trop présent dans l’affaire du pétrole au Sénégal et qu’il  est temps qu’il s’éloigne de la vie politique. L’analyste politique, Yoro Dia, est de cet avis, mieux, il va plus loin. A l’en croire, cette décision de Macky Sall permettra de mettre fin au débat de la dévolution monarchique qui semble être le seul débat qui intéresse l’opposition:   » Si par hasard, Aliou Sall était sur les listes, il y aurait pas eu débat parce que l’opposition se serait saisi de l’occasion pour parler de projet monarchique. A partir du moment où Aliou Sall n’est pas candidat et qu’on va avoir un véritable débat qui va porter sur le bilan du président de la République et pour cela, il n’y a pas de personne mieux habilité que le Premier Ministre », soutient-t-il.

Cette décision est saluée par les Sénégalais, mais cela peut, aussi être fatal à la coalition Benoo Bokk Yakaar si jamais ils perdent au niveau de la Banlieue. Ce serait donner raison à ceux qui sont d’avis que Maky Sall a fait une erreur en écartant Aliou Sall qui pourraient procéder à des votes sanction pour avoir raison sur le chef.

 

 

Les commentaires sont fermés.