Modern technology gives us many things.

Modou Diagne Fada quitte Mankoo : à qui le tour ?

Ils étaient nombreux à venir de toute part rallier à Mankoo Taxawu Senegaal. Maintenant que tout part en vrille, c’est l’effet contraire qui est constaté. Ainsi donc, le Parti démocratique sénégalais, mené par Abdoulaye Wade, l’un des principaux initiateurs de la coalition, la Convergence démocratique Bokk Gis Gis de Pape Diop, AJ/PADS de Mamadou Diop Decroix, le mouvement Tekki de Mamadou Lamine Diallo, ont plié bagages pour créer la « Coalition Gagnante Wattu Senegaal » avec comme tête de liste, l’ancien Président. Dans le même temps, Modou Diagne Fada des Démocrates réformateurs LDR/Yessal a lui aussi quitté avec regret le navire pour créer sa propre coalition du nom de « Mankoo Yessal Senegaal ».

Avec toutes ces défections, on est en droit de se demander qui sera le suivant. Des leaders de partis comme Mansour Sy Djamil avec Bës Du Nakk ou encore Hélène Tine avec son « Mouvement pour un Sénégal d’éthique et de transparence » (Mset) ont quitté Benno Bokk Yakaar pour déposer leurs baluchons à Mankoo. Vont-ils rester avec Khalifa Sall ou vont-ils rejoindre le Pds et ses alliés ou encore vont-ils créer leurs propres coalitions ? Rien n’est moins sûr. Par contre, à moins que la date de dépôt des candidatures ne soit prorogée, il leur reste très peu de temps pour se décider.

Il est vrai que ces responsables politiques s’étaient depuis longtemps écartés de Benno Bokk Yakaar pour un certain nombre de raisons. Mais, avec la fissure dans Mankoo, ils risquent d’avoir sérieusement hypothéqué leurs chances d’obtenir des postes à l’Assemblée. D’ailleurs, Hélène Tine, qui a été élue députée sous la bannière de Bës Du Nakk, n’a pas hésité à le lâcher pour suivre sa propre voie. Tout cela pour dire qu’ils sont maintenant dans une posture des plus inconfortables.

Les commentaires sont fermés.