Modern technology gives us many things.

L’ego, ennemi numéro 1 de Mankoo Taxawu Sénégal

Les politiciens ont fini par polluer l’atmosphère au Sénégal. Pour avoir des sièges à l’Assemblée Nationale, ils sont en train de remuer ciel et terre en faisant des calculs politiciennes espérant gagner la confiance des Sénégalais.

Si Macky Sall a sifflé fin de la récréation dans son camp pour que les aperistes respectent leurs alliés de première heure et mettent un terme à leurs querelles de leadership, les membres de l’opposition, eux, continuent de se crêper le chignon. En effet, les principaux partis de l’opposition se sont constitués autour de Mankoo Taxawu Sénégal dans le but de travailler ensemble afin de mettre fin à la façon dont le gouvernement de Macky Sall gère le pays, qu’ils jugent catastrophique. Mais, malheureusement, ces derniers sont confrontés à un adversaire plus coriace que le Président de la République et qui se trouve être leur égo.

Ils disent mettre en avant l’intérêt du peuple Sénégalais mai, en réalité, ils ne sont là que pour leur propre compte.  Mankoo Taxawu Sénégal, après quelques mois d’existence a fini par éclater parce que chacun veut diriger la liste nationale et personne ne veut se ranger derrière l’autre.

Pour Assane Bâ du PDS, leur formation politique est plus légitime pour diriger Mankoo Wattu Sénégal puisque puisqu’ils sont les géniteurs de cette coalition et que Abdoulaye Wade a payé le prix pour rendre cette coalition possible. Il se veut clair, “Le PDS ne peut pas accepter d’être la remorque d’une dissidence socialiste qui a été vaincue depuis 2000, ce serait le renversement de la vie. Le ciel sera à terre et la terre retrouvera le soleil au ciel”.

Ce qui a fait que le PDS a tout bonnement décidé de sortir de Mankoo Wattu Sénégal pour créer la coalition Gagnante Wattu Sénégal avec d’autres formations politiques qui croient toujours dur comme fer que le PDS pèse toujours sur l’échiquier politique. Chose qui se vérifiera au soir du 30 juillet.

Les commentaires sont fermés.