Modern technology gives us many things.

Législatives: l’APR Podor dit non à…Abdoulaye Daouda Diallo

Les membres de l’APR dans le département de Podor ne sont pas du tous d’accord avec leur coordonnateur départemental, Abdoulaye Daouda Diallo. Réunis autour du collectif pour la défense des intérêts de l’APR du département de Podor, ces derniers fustigent le mode de sélection des candidats pour la députation au niveau de leur département.

Ils invitent Abdoulaye Daouda Diallo à revoir cette liste afin que  les principes et les règles démocratiques soient établis et respectés  dans le département: “Même si on rejette la liste, ce ne sont pas les personnes présentes sur les listes qui nous dérangent. Nous sommes sur les principes et ce sont les méthodes qui ont été employées pour arriver à la sélection qui nous posent problème”, fustige El Hadi Boubacar Baal, conseil municipal à Fanaye.

M. Baal et ses camarades dénoncent la démarche des membres de la commission qui, selon eux, ont privilégié  leurs proches pour la confection des listes: ” ça aussi c’est une démarche à condamner”, a-t-il fait remarquer.

Ce dernier précise que ce sont les militants à la base qui ne veulent plus que les listes soient confectionnées à leur insu: “Lorsque nous avons sillonné le département, partout où on a été, une remarque nous a été faite, ils ont dit qu’ils ne veulent plus que nous nous enfermions à Dakar pour confectionner des listes et les leur imposer”, a-t-il fait savoir. “ça avait passé pendent les élections du Haut Conseil des collectivités territoriales, nous sommes sûrs que ça ne passera pas cette fois ci, ils faut associer tout le monde à la prise de décision”, a-t-il dit.

“Si la liste part en compétition avec les autres listes présentes dans le département, il y’a de fortes chances pour que même si elle gagne, elle va gagner difficilement”, prévient-til si toutefois ladite liste est maintenue.

M. Baal de marteler: “La démarche n’a pas été bonne, la sélection n’a pas été bonne, ceux qui avaient été désignés pour faire des propositions se sont proposés eux même, et c’est un  problème de démocratie”

Ces apéristes, même s’ils se sentent frustrés, ne comptent pas confectionner une liste parallèle puisqu’ils disent respecter la discipline de leur parti: “Nous sommes des militants disciplinés, nous avons tous entendu le Président de l’APR dire qu’il ne faut pas aller dans les listes parallèles au niveau du parti,  nous resterons dans le parti et ce combat, nous le mènerons dans le parti, ce que nous voulons, c’est que le Président nous entende

Ainsi, ils demandent au Président Macky Sall de réagir afin de rectifier le tir avant la date du dépot des listes prévue le 30 Aout. Si rien n’est fait d’ici là, ils comptent durcir le ton et se feront entendre le moment opportun.

Les commentaires sont fermés.