Modern technology gives us many things.

Kédougou : un plan de développement stratégique en marche

0

L’auberge Thomas Sankara a abrité ce jeudi 11 juillet 2019 un atelier de renforcement de capacités des élus sur  le plan du développement stratégique de la culture  Kédougou 2030.

Cette session cible principalement les élus des 7 communes du département de Kédougou. Elle est organisée grâce au soutien de la coopération décentralisée avec le Département de l’Isère (France) et le soutien de l’ONG Culture et Développement (France).

Cette session entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique de développement de la culture Kédougou 2030. M Kikala Diallo, le président du collectif des maires de Kédougou a salué à sa juste valeur l’organisation de cette session de formation.

«La capacitation des maires est une priorité pour nous. La culture est la base du développement. Je souhaite que cette journée d’aujourd’hui puisse nous servir à mieux prendre en charge les questions culturelles au niveau de nos communes »

Les participants ont eu droit à un rappel sur le plan stratégique de développement de la culture Kédougou 2030.Ce plan est articulé autour de 5 principaux axes. Il s’agit de la gouvernance de la culture- promouvoir la diversité et la cohésion sociale- aménager le territoire et favoriser l’accès à la culture- favoriser l’émergence d’une économie créative- contribuer à l’attractivité et à la compétitivité du territoire par la culture.

Les autres échanges ont porté sur la mise en œuvre du plan d’action, la gouvernance de la culture et les processus participatifs, la stratégie de conduite du changement, l’organisation d’un nouveau récit de territoire et les enjeux de la planification. Un accent particulier a été mis sur la mise en place d’indicateurs pour la culture (cas du Burkina Fasso).

« Nous avons organisé cette formation afin d’amener les acteurs à bien mener cette planification culturelle. Ces formateurs sont venus nous apporter des outils de planification culturelle. Nous n’allons pas  reproduire des schémas qui qui sont fait ailleurs. Nous savons les avancées du Burkina  à travers les téléfilms. Nous allons nous baser sur nos spécificités culturelles pour faire les mêmes avancées. Nous voulons valoriser ces potentialités, ouvrir cela au monde sans nous dénaturer. Nous allons faire en sorte que nous ayons des séances de cinémas, à l’avenir des industries cinématographiques » a confié M Lessény Sy président du conseil départemental de Kédougou.

Les acteurs restent convaincus que c’est seulement à travers la valorisation de la culture que Kédougou pourra sortir de l’ornière. Ils sont plus que jamais déterminés à promouvoir ces valeurs sûres.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.