Modern technology gives us many things.

La titrisation : le véhicule emprunté par les interlocuteurs d’Aliou Sall ?

0

Titre. SUNU PETROLE.  La titrisation : Est le véhicule d’investissement spécifique emprunté par les interlocuteurs Financiers d’Aliou Sall : PétroTim-Cosmos Energy –BP ?

NB : Dans l’affirmatif parlons-en dans une approche à la fois pédagogique, didactique, thématique voire instructive.  Et levons  un voile !

Source de motivation :

Extraits du Saint Coran

Sourate 28 Le Récit Verset 26.

« … le meilleur à engager c’est lui qui est fort et digne de confiance ».

Sourate 12 Youssou Verset 76.

«Et au-dessus de tout homme détenant la science il y a un savant [plus docte que lui] ».

MISE A NIVEAU :

Selon l’avocat d’Aliou Sall, Maitre Moussa Bocar Thiam,  à ce jour, il n’est pas démontré que le pétrole et le gaz sénégalais sont bradés. Au contraire, soutient-il, « le Sénégal gagnera 420 milliards de francs cfa par an, soit 35 milliards par mois». Il détaille : « Après l’exploitation, une part de 75% de la production brute sera réservée au remboursement des investissements ou coût pétrolier consentis depuis le début de l’exploration. Les 25% restants sont considérés comme des bénéfices et feront l’objet d’un partage entre l’Etat d’une part et l’association composée des compagnies privées et Petrosen, d’autre part. Source : le Quotidien n°4906 Lundi 1 Juillet 2019 page 9.

BASE DE REFERENCE :

La signature d’Etat contre des milliards de dollars USA : c’est le nœud gordien qu’essayent de démêler Abdoul Mbaye, Sonko, MLD, TAS, Idy et Aar Linu Bokk. Cheikh Oumar Sy : « Notre objectif est d’amener l’Etat à renégocier les contrats pétroliers si les faits avancés sont avérés, que le parlement joue pleinement son rôle dans la cadre du suivi et du contrôle des politiques publiques et que la justice sévisse si l’intérêt général de la Nation Sénégalaise est mis en danger par ceux et celles qui ont la charge d’administrer notre bien commun. »

Extrait Abdoulaye Diop Directeur de la rédaction du journal 24 Heures Quotidien n°675 Samedi 29 Juin 2019 P.1-12.

BASE D’APPUI:

Mamadou Fall Kane, Secrétaire permanent adjoint du Comité d’Orientation Stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETRO/GAZ), ancien Conseiller économique et financier du Président de la République Macky Sall, dans l’administration de l’institution, il est le responsable de la définition, la supervision, l’évaluation et le contrôle de la mise en œuvre de la politique nationale en matière énergétique

« Des années 50 à maintenant, il y a eu 171 puits forés au Sénégal. Les 160 se sont soldés par un échec. Donc, il n’y a eu que 11 puits qui ont abouti à des succès. Il y a une probabilité de 10 à 11 de succès dans le bassin minier sénégalais. Nous avons besoin de ces compagnies, parce qu’elles prennent le risque d’exploration. Ce risque est rémunéré  à sa juste valeur. Il n’y aura pas de renégociation de quoi que ce soit, parce que cela n’obéit ni à une logique économique, ni juridique. Le Sénégal a besoin d’attirer des investisseurs dans son bassin sédimentaire, et penser même cela serait la meilleure façon de tuer une industrie naissante, pour ceux qui veulent promettre un bien être social à la jeunesse. » Source : DakarTimes n°654 Lundi 8 Juillet 2019 P.3

Appellation du véhicule d’investissement spécifique en question :

La titrisation.

Définition : La titrisation est une technique financière qui consiste à transférer à des investisseurs des actifs financiers tels que des créances, en transformant ces créances, par le passage à travers une société ad hoc, en titres financiers émis sur le marché des capitaux. Source : Wikipédia.

  1. DESIGN DU VEHICULE :

L’émission de titres négociables  sur le marché de la finance des capitaux sont adossés à des garanties partielles (L’Etat ou ses démembrements, où des créanciers futurs en devises fortes).Telle projection financière haut de gamme dans la panoplie des produits financiers peut être emprunté et par ricochet aider les investisseurs de Sunu Pétrole : PétroTim-Cosmos Energy -BP.

Ces investisseurs ciblant Linu Book peuvent  recourir à la titrisation. Si tel est le cas et à avoir accès à des ressources financières moins onéreuses, et non contraignantes.

Notre analyse porte donc sur le contenu intrinsèque de la titrisation à des fins de surcroit illustratif pour la compréhension de ce flux de milliards de dollars. Il existe aussi une panoplie d’instruments, qui peuvent certes être aiguisés et mis en exercice par les experts de la finance internationale bien ajustés et fort connectés à la nouvelle donne de canalisation, de drainage, d’identification  de ressources financières à des fins d’investissement. Le marché international de capitaux est bien pourvu mais surtout approprié.

Cependant, La titrisation est une innovation financière relativement récente, mais elle a fait ses preuves tangibles. Elle couvre désormais une large gamme d’actifs et produits dont ceux du pétrole. PétroTim, Cosmos Energy ou BP peuvent lever des fonds en pratiquant la titrisation des créances futures de LINU BOKK-SUNU PETROLE libellées en devises fortes « Dollars Usa ». Partant, satisfaire leurs interlocuteurs que sont les sénégalais. Toute cette architecture édifiée  dans les délais retenus de commun accord.

Dans telle option financière internationale d’opération de titrisation de créances futures, la partie prenante (emprunteur-cédant) vend en partie ou totalement les créances futures (c’est-à-dire le montant des recettes de Linu Bokk. Sunu Pétrole. Ce sont des actifs  appartenait au peuple sénégalais dans sa globalité. Cette opération commerciale de vente directe ou indirecte à une entité spécialement engendrée au sein de PétroTim-Cosmos Energy ou dans BP. Où en exercice ailleurs dans le monde, est ainsi nommée Véhicule de Titrisation Spécifique « VTS ».

Cette machine émet à son tour des titres de créances. Les clients internationaux (débiteur) recouvrent l’instruction de payer les créances dues. Ainsi ces derniers cèdent directement sur un compte de recouvrement géré par un mandataire. L’agent chargé de recouvrement assure le paiement du principal et des intérêts aux prêteurs et, le cas échéant les fonds restants sont reversés à l’ayant droit.

  1. SIGNES PARTICULIERS DU VEHICULE:

Les risques souverains de transferts et convertibilités sont atténués car les parties prenantes « Débiteurs »obtiennent des clients désignés, l’engagement contraignant d’effectuer les paiements correspondant au mandataire. Le risque de faillite diminue aussi, puisque les VTS n’ont en général pas d’autres créanciers et ne peuvent donc pas faire faillite. Les prêteurs peuvent atténuer tout dérapage ou hésitation, favorisant de fait l’intéressé dont les créances, sont en mesure de livrer des recettes. Lesquelles généreront les créances futures. Soulignons au passage que dans l’industrie du pétrole où le Sénégal figure à présent, l’ingénierie financière en matière  pétrolière, ce qui compte ce sont les réserves. Qu’en est- il de la situation  de nos blocs de Saint Louis et de Cayar ?

De toutes les façons, si l’on ne peut abolir totalement le risque du marché lié à la volatilité des prix et des volumes qui occasionnent une fluctuation de trésorerie, il est possible de les atténuer par un surdimensionnement des couvertures ou garanties. Tout se conjugue dans le cas de Sunu Pétrole.

Ce qu’il y a à retenir dans l’approche  de cette forme d’intermédiation financière, c’est que les agences de notation de risque acceptent le principe qu’une entité à l’instar des financiers d’Aliou Sall que le peuple fustige peut continuer de générer ces créances futures sur notre pétrole, même en défaut de non paiement. En effet, les recettes sont des liquidités financières faciles à contrôler parce que la demande émane de beaucoup de sources très diverses, à moins que l’exécution des contrats y afférents soit assurée. Mieux des simulations chiffrées de nos ressources naturelles  pourraient soutenir la faisabilité dans le souci majeur financier.

La titrisation permettrait d’allonger l’échéance de la dette contractée pour son approvisionnement, de mieux gérer le risque, d’améliorer les ratios financiers et de toucher un éventail d’investisseurs intéressés.

Il convient de souligner que la titrisation des créances futures suppose un examen bien poussé du management des entités en liesse à savoir cerner les contraintes, l’environnement juridique et institutionnel qui s’opposent éventuellement aux opérations de titrisation des recettes futures. Vu le temps nécessaire pour monter telles opérations. Si c’est la voie qu’est la titrisation des créances futures de notre pétrole qui est empruntée, PétroTimCosmos Energy ou BP doivent garder une réserve. Et s’assurer que les investisseurs y participent en période faste, afin que de tels actifs restent disponibles en temps de crise. Dans cette hypothèse, toute mesure visant à rejeter le degré de motivation pour le non paiement des créances  doit être  managée. La persuasion s’annonce excellente parce qu’étant d’ordre socio politique.

La bonne gouvernance dans ce cas de LINU BOKK- SUNU PETROL mérite d’être  définie comme l’art de gouverner en articulant la gestion de la chose publique à différentes échelles de territoire local. Et C’est un moyen d’obtenir et de maximiser les résultats positifs sur Sunu Pétrole, ressource naturelle  de développement économique et politique à sauvegarder. Il sera question  d‘encourager la transparence, faciliter l’interaction entre les différents niveaux de management de nos ressources pétrolières. C’est dans cet ordre d’idée que se situe amplement l’essence du discours du Président de la République en ces propres termes : Gestion des hydrocarbures: Macky Sall exige le respect des droits des investisseurs et des nationaux. Le gouvernement du Sénégal envisage d’être entouré d’avocats et de juristes spécialistes dans les négociations des contrats avec les partenaires-investisseurs.Le président Macky Sall a relevé dans son discours, l’importance de l’implication de ces spécialistes dans les négociations de contrats qui engagent le présent et le futur  du pays.

C’est aussi la tentative  d’analyse parue dans la presse et dans ce journal sous le titre : Pour une relecture rétrospective et introspective des propos saillants extraits du discours du Président de la République Macky Sall, lors de l’ouverture de l’Atelier de concertation sur la mise en œuvre de la loi sur le Contenu local dans le secteur des hydrocarbures qu’il présidait à Diamniadio, le 2 juillet 2O19 .

Au SUJET DE SUNU PETROLE : Le diagramme ci-dessous donne une illustration pour une vision claire de l’opération de titrisation de LINU BOKK: analyse de Consultant – Expert financier en la matière.

Source : (Cahier finance Fonds Monétaire International FMI)

A suivre pertinence de la titrisation dans l’exemple de Sunu Pétrole.

Auteur

Serigne Saliou fall Consultant – Expert finance:

Bachelor en administration des affaires. Maîtrise en Sciences Economiques-option Finance international-Investing and Money Management Diploma -Credit Management Diploma.

Ancien Fondé de Pouvoir Principal de banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.