Modern technology gives us many things.

Voici le ministre le plus détesté du gouvernement Macky Sall…(à la demande générale)

3

Vous voulez savoir qui est le ministre le plus haï du gouvernement Macky Sall…

1er indice : Ce ministre est ancien Directeur de Crédit à la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS), fils de l’ancien Maire de Linguère feu Ibra Ndiatté NDIAYE.

2ème indice : Ce ministre est ancien ministre de l’Industrie et des mines sous Macky Sall…

Le lauréat se nomme Aly Ngouille Ndiaye…Et voici pourquoi il est haï.

frn
Le ministre de l’intérieur rejeté par l’opposition est aujourd’hui accusé par la presse pour ses méthodes musclées

Aly Ngouille va « tuer » Macky…

Qu’arrive-t-il au ministre de l’Intérieur ? Cité dans le scandale du pétrole en tant qu’ancien ministre de l’Industrie des mines, Aly Ngouille Ndiaye voit ses services décriés dans la gestion des élections et des manifestations. Et hier, la célèbre Division des investigations criminelles (DIC), un des services clés de son département, a violenté le journaliste Jean Meïssa Diop.

Et tout ça retombe sur Macky

Le président Macky Sall devra s’inquiéter des agissements de son ministre de l’intérieur dont les actes ne concourent pas à améliorer son image déjà ternie par le scandale du pétrole dans lequel est empêtré son « petit frère ». Alors que le climat politique est tendu à la suite des révélations de la BBC, des éléments de la DIC ont investi à 6 heures du matin, le domicile d’un journaliste.

Dans un communiqué rendu public, « les journalistes, techniciens et acteurs des médias ont été surpris et indignés par la descente musclée des éléments de la Division des investigations criminelles (DIC) au domicile de notre doyen et éminent journaliste, Jean Meissa Diop…Et « les journalistes, techniciens et l’ensemble des acteurs des médias exigent des excuses publiques des autorités du ministère de l’Intérieur, la tutelle de la DIC ».

Aly Ngouille Ndiaye rajoute un scandale dans le scandale. Même s’il n’est pas directement impliqué, ses services le sont. Donc il est indirectement responsable. Et les journalistes « espèrent, par ailleurs, que de telles pratiques viles et d’un autre âge ne vont plus se produire au risque de réveiller les vieux démons entre presse et pouvoir.

Ce transfert de responsabilité est pris au sérieux dans les pays dits civilisés car des ministres ont démissionné parce qu’un hôpital n’a pas suivi les règles comme l’affaire du sang contaminé en France…Mais comme nous sommes au Sénégal, « être ministre au Sénégal, c’est un paradis dans lequel on espère jamais en sortir ».

Hier décrié par l’opposition, et aujourd’hui dans le collimateur de la presse, Aly Ngouille Ndiaye est le ministre le plus craint puisqu’ayant les forces de sécurité sous sa responsabilité mais il est aussi le ministre le plus…haï du Sénégal.

 

3 commentaires
  1. Ndam dit

    Grâce à ce Ministre le Sénégal a connu la première élection présidentielle la plus transparente et saluée par tous les observateurs

  2. Marie dit

    Ses résultats au ministère de l’énergie ne sont plus à démontrer. Son action a consolidé les bases du redressement de la Senelec. En effet, la révolution du mix énergétique déclenchée par le Président Macky Sall a permis de garantir une bonne couverture de la demande, une diversification des sources de productions et une baisse des coûts de l’électricité. Depuis le 1er trimestre de l’année 2017, les factures d’électricité ont connu une baisse de 10%. A cela s’ajoute la mise en service des centrales de Bokhol, Santhiou Mekhé et Malicounda pour la promotion des énergies renouvelables. Elles ont une puissance de 40 MW.

    Dans le domaine des hydrocarbures il a procédé à l’ouverture des stockages de Shell et Oil Lybia initialement fermé par son prédécesseur Karim Wade et refusé que la SAR soit fermée en 2013 pour en faire un dépôt d’hydrocarbures malgré les fortes sollicitations et pressions connues dans le secteur.

    Résultat, une nette augmentation de la production de la SAR qui est passée de 749.000 tonnes en 2012 à 1.102.201 tonnes en fin 2016 soit une augmentation de 47%.

    Au ministère des mines, Aly Ngouille Ndiaye a entrepris de nombreuses réformes. Il y a le nouveau code minier adopté en 2016. Ce texte a permis d’insuffler plus de transparence. Ce qui a été salué dans le rapport 2015 de l’ITIE.

    Les redevances minières sont passées de 2 à 16 milliards entre 2012 et 2016. Trois usines de production d’or sont en chantier et leur premier lingot d’or sortiront courant 2019.
    Les industries chimiques du Sénégal sont recapitalisisées et sont pratiquement en pleine capacités.

    Au secteur de l’industrie, la consolidation des ICS, la relance de certaines Industries de la branche textile à l’instar de celle réalisée avec la NSTS, le secteur de l’Industrie devrait conforter sa contribution à la formation du PIB avec des retombées positives sur l’emploi, pour les prochaines années. Il y a également le modèle économique du parc industriel de Diamniadio. Beaucoup de pays de la sous région ont manifesté leur intérêt pour ce projet, cher au PSE. Il est également prévu la réhabilitation et l’extension des domaines industriels existants, entre autres.

    Sur le plan local, ses nombreuses réalisations dans le djoloff tout secteur confondu ne sont plus à démontrer. Rendez-vous à Linguère, vous verrez!

  3. Ahmadou dit

    Ce monsieur mérite le respect de tous les sénégalais. Il a loyalement servi son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.