Modern technology gives us many things.

Krépin et les crétins – Par Ibrahima Diakhate Makama

0
Depuis hier, Krépin Diatta est la risée de certains internautes. Ces derniers mettent en exergue ce qu’ils considèrent comme sa laideur.
     En procédant de la sorte, ils semblent oublier que les lions sont en Égypte pour une compèt  de foot et non une ‘élection miss!
     Ce qui choque dans la manie de ces subversifs, c’est qu’ils perdent du temps sur le faciès en lieu et place de son genie. Au lieu d’encourager ce virtuose du foot, certains prennent le malin plaisir de le ravaler en animal par des photos bestiales en parallèle ou des sobriquets de tout acabit.
     Ce qu’ils semblent oublier, c’est que la beauté de ce talent est dans ses pieds et non sur son visage. S’il n’est pas une merveille de la nature, ce qu’il produit en jeu fait de ce jeune prodige une merveille du foot.
     En produisant du beau, Krépin se pose en artiste. N’est-ce pas à la suite de Malraux on pourra alors dire que  » l’art est un anti destin « ?  De ce point de vue, on réalise  finalement que  Crépin est d’une beauté artistique alors que ces crétins sont laids en ce sens où ils n’ont pas les yeux pour contempler la poésie footballistique qui se dégage de ses pieds.
     En plus de cet art dans le jeu, il a cette beauté de l’âme. Pour preuves: il a investi des millions pour l’hôpital de Ziguinchor.
    Krépin et les crétins, c’est du vrai jeu enfantin !
     1er match en CAN, 1er but, 1ere élection homme du match! Assez tergiversé, allez Crépin continue à rendre jaloux ces crétins pour qu’ils maigrissent encore !
Ibrahima Diakhate Makama

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.