Modern technology gives us many things.

Après Aliou Sall…Des journalistes Sénégalais mouillés par BP

0

Incroyable ce qui se passe au Sénégal. Au moment où un reportage d’un journaliste britannique évente le scandale de la société anglaise British Petroleum dit BP impliqué dans une histoire de corruption au Sénégal, que nous apprenons que des journalistes Sénégalais ont reçu des financements de la succursale de BP au Sénégal. Et c’est une grande association de journalistes qui a bénéficié de l’argent de BP : l’association nationale de la presse sportive ou ANPS.

C’est l’ANPS elle-même qui, à travers un communiqué a annoncé l’appui de BP à son association. Le communiqué en question précisait que ‘’cet appui devrait concourir aux efforts, fournis par l’ANPS dans l’organisation matérielle et logistique de la presse sportive sénégalaise en charge de la couverture de l’évènement. Il s’agit donc d’un soutien de British Petrolium Sénégal en direction de la CAN 2019 en Egypte.

Le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie (CORED) s’est aussitôt insurgé contre la signature d’un accord de sponsoring entre l’Association Nationale de la Presse Sportive (ANPS) et la compagnie pétrolière BP Sénégal. « Le CORED dénonce cette attitude de l’ANPS qui foule ainsi aux pieds l’éthique et la déontologie qui entoure la pratique journalistique ».

Dans un communiqué, l’ANPS a de son côté dénoncé une réaction ‘’indigne de l’entité qui est censée être le gardien des règles élémentaires en matière de journalisme, le statut d’organe d’autorégulation ne le dédouanant pas de recouper avant de publier’’.

L’ANPS rappelle qu’elle ‘’n’est pas une Rédaction (et) n’a aucun pouvoir d’imposer une quelconque attitude éditoriale à ses membres ; penser le contraire c’est proférer la plus grande insulte à l’endroit journalistes sénégalais’’.

L’association ajoute qu’elle ‘’reçoit depuis 2002 des subventions privées, venant même de la fédération sénégalaise de football, discipline que couvre ses membres, et s’étonne que le CORED n’ait pas cité la subvention fédérale ni celle du ministère des sports comme pouvant être source de conflit d’intérêt.’’

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.