Modern technology gives us many things.

Macky et son frère dans le Pétrole…Macky et son beauf dans l’Eau

0

Après le pétrole et le gaz qui ont explosé entre les mains du président Macky après le scandale de corruption impliquant son « petit frère » Aliou Sall, c’est le contrat d’affermage de l’eau qui risque de l’enterrer, car cette fois-ci, c’est son beau-frère (le frère à la première dame) qui est mouillé…

Que Macky et son beauf Mansour Faye nous explique pourquoi les Sénégalais doivent-ils payer leur eau beaucoup plus cher qu’auparavant ?

Avec l’attribution du contrat d’affermage de l’Eau à la société Suez aux dépens de la SDE, les factures vont connaitre une hausse car la société choisie a proposé des prix plus chers que la SDE qui est déjà présente. Et pourtant l’appel d’offres prévoyait très clairement qu’après la qualification technique des candidats, le choix du vainqueur devait se porter sur le moins disant. Et l’Etat choisi la société qui propose un prix plus élevé. Et ce n’est pas tout puisque dans une décision rendue publique, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a rejeté le recours contentieux de la Sénégalaise des eaux. Dans sa décision, la commission de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) balaye les arguments présentés par la Sénégalaise des eaux (SDE), et valide au passage la préférence de l’État.

Cette décision de l’Etat entérinée par l’ARMP n’est pas sans conséquent car le beauf du président est accusé de prise illégale d’intérêt par une association de la société civile. Pour une organisation de la société civile, cette attribution du marché à la firme française est entachée de « corruption ». Mamadou Mignane Diouf, du Forum social sénégalais, rappelle l’histoire des camions-bennes. En 2015, Suez a donné gratuitement des véhicules à la mairie de Saint Louis pour collecter les ordures. Problème : le maire de la ville n’est autre que Mansour Faye, également ministre de l’Hydraulique à l’époque.

Le président Macky Sall, malgré ces accusations n’a pas demandé d’enquête pour éclairer la lanterne des Sénégalais. Et l’Assemblée nationale n’a non plus demandé l’ouverture d’une enquête parlementaire. La société Suez aux commandes, ce sont les pauvres sénégalais qui vont payer plus cher leur consommation d’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.