Modern technology gives us many things.

Affaire Adja Astou Cissé…Un parti accuse la Patronne de 7tv

1

A travers un communiqué adressé à la rédaction de xibaaru, le parti Kisal Senegaal a condamné la chaîne de Télévision 7tv pour les propos de l’animatrice Adja astou Cissé. Mais Kisal Sénégaal ne s’est pas arrêté là: le parti a aussi accusé la patronne de la chaine, Maïmouna Ndour Faye mais aussi ses invités qui « avaient approuvé les propos de l’animatrice »…

Depuis hier les réseaux sociaux rendent compte de la réaction vive des peuls du Sénégal de l’intérieur comme de l’extérieur du pays et pas qu’eux seulement, à propos des paroles répugnantes de Adja Astou Cissé lors d’une émission télévisuelle sur la chaîne télévisuelle 7TV de notre consœur Maïmouna Ndour Faye.

Nombreux sont les sénégalais et pas seulement les peuls qui se sont sentis choqué par ces propos et condamné sans aucune réserve et publiquement ces paroles, ou d’une autre manière qui, même si elle est plus discrète, a produit des effets importants et qui feront date dans l’espace public sénégalais. Ces réactions saines et positives dissuaderont dorénavant beaucoup parmi les sénégalais qui seront tentés par ce genre d’attitudes dégradantes, notamment les politiciens en mal de représentation, les intellectuels en mal d’amphithéâtre, ou les animateurs des radios et télévisions voire même de la presse écrite qui tous au niveau de leurs propres bulles et de leurs stations se sentent inattaquables  voire impunis.

Adja Astou Cissé a été convoquée par la gendarmerie et fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes, mais elle ne devrait pas être la seule dans cette situation. La directrice de la chaîne madame Ndour Faye qui n’a condamné ces propos qu’à postériori à cause de la violence des réactions dans les réseaux sociaux avec une maladresse mémorable « comme qu’elle est des vôtres ne la condamnez pas », oubliant que ce n’est pas la peule qui est condamnée, mais bel et bien une animatrice de télévision compétente ou pas  qui était dans toutes ses facultés dans le  cadre l’exercice de son métier.

Au contraire, et le film le démontre, toutes les personnes qui étaient présentes sur le plateau ont approuvé les propos de Adja Astou, et aucune n’a réagi négativement pour rappeler cette animatrice à l’ordre  la renforçant ainsi dans son élan.

Les invités de madame la directrice générale étaient encore plus lamentables qu’elle et Astou, compte tenu de leurs profils, de leurs parcours professionnels, leurs statuts et les missions de  service public  qu’ils portent au nom de la collectivité.

Je connais personnellement Moustapha Fall CHE, un pseudo révolutionnaire fourbe, car je siège avec lui au sein de la coalition Macky 2012 dont mon parti est membre fondateur et dont il est le coordonnateur sous la responsabilité du Président MACKY SALL.

Ses propos sur le viol et l’atténuation des peines des violeurs sont nauséabonds et j’aurai été le président Macky SALL, il quittait la tête de la coalition et son poste de PCA dans la minute qui suivait ses propos. Car, il s’est montré indigne de ces missions en disant ces paroles dégueulasses. Moustapha est le genre de personne qui couvre les escrocs qui trahissent leurs partis dès lors que ces derniers deviennent ses hommes de lige et il est manifestement outrageant le silence des membres de la coalition de Macky 2012 et de Bennoo bokk yaakar à propos de la déclaration de Moustapha Fall CHE lors de cette émission.

Ses propos sur le viol des femmes sont indignes d’un homme politique, qui plus est, est un chef de parti fût- il cabine téléphonique.

Il y aurait deux poids et deux mesures si Astou Cissé devait être la seule à être convoquée à la gendarmerie. Toutes les personnes présentes sur ce plateau à commencer par les responsables de la chaîne devraient être entendues au même titre que Astou, car leurs validations des paroles émises ce jour les rendent complices de propos stigmatisants.

Ces propos sont inexcusables et peuvent perdurer si les peuls et les sénégalais épris de justice  et du vivre ensemble restent indifférents. Les réactions publiques et privées ainsi que les manifestations populaires sont très saines car elles marquent une étape novatrice dans les relations intercommunautaires de notre pays.

Mon parti kisal senegaal et moi-même sommes connus pour notre position qui touche aux rapports interculturels qui fondent les rapports de coexistences entre les ethnies sénégalaises. Depuis sa création, ce parti travaille sur ces questions du multiculturalisme sénégalais et à la nécessaire préservation des diversités culturelles et linguistiques ainsi que des mémoires multiséculaires depuis les temps anciens qu’elles portent comme critère essentiel de notre cohésion sociale nationale.

Nous sommes fréquemment combattus et critiqués sur cette position que nous portons en faveur de la cohésion sociale sénégalaise et ses pratiques multiformes du vivre ensemble.  Car, nous avions et continuerons de revendiquer « ad vitam aeternam » l’équité de traitement des langues nationales dans les médias sénégalais dont les programmes actuels sont foncièrement ethnocentriques.

Ce qu’a vécu ADJA ASTOU CISSE hier et aujourd’hui et ce quelle vivra demain avec cette tâche indélébile qui restera à jamais collé sur son nom et son visage, avec des conséquences immédiates qui peuvent y être liées pour sa carrière , est suffisant pour sa peine et sa souffrance.

La dissuasion utile à notre cohésion sociale est actée et sa rampe de lancement positionnée et espérons qu’elle rendra service à tout le monde pour une paix durable dans notre pays. Et pour cela nous devons être vigilants

MAMADOU DEME

Président du parti Kisal senegaal

Haut conseiller des collectivités territoriales

 

1 commentaire
  1. djinguily dit

    Qu’est devenue celle qui avait insulté les Oulofs? Pourquoi 2 poids 2 mesures?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.