Modern technology gives us many things.

Malades mentaux et dialogue national – Par Ansoumana Dione

0
S’il y a un problème social qui mérite d’être abordé au dialogue national de ce 28 mai, c’est l’errance des malades mentaux. C’est pourquoi, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), ira répondre à l’appel du Président Macky SALL, surtout dans ce contexte où notre pays est confronté à un réel besoin en santé mentale, à ne point confondre avec les maladies mentales, et non à une quelconque criminalité. Si le Rwanda est cité aujourd’hui en exemple en Afrique, c’est parce que son Président, Monsieur Paul KAGAME, a compris que son pays avait un problème de santé mentale, suite à un génocide faisant plusieurs milliers de morts. Et, si l’on y prend garde, le Sénégal tend vers un tel danger, avec ces séries de violences et d’assassinats, qu’aucune force de sécurité ne pourra arrêter. En 2008, Ansoumana DIONE avait prédit cette situation, dans Week-end Magazine, en annonçant  que les citoyens allaient s’entretuer, comme c’est le cas depuis 2016. Et, pour éviter que cela n’aboutisse à de graves conflits, le Président de l’ASSAMM souhaite être bien écouté par le chef de l’Etat Macky SALL, dans l’intérêt des sénégalais.

Rufisque, le 25 mai 2019,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.