Modern technology gives us many things.

Affaire Lamine Diack : La presse fait encore une grosse bêtise…Regardez !

0

C’est une énorme bêtise d’une presse qui se dit professionnelle. Regardez ce que xibaaru va vous montrer. Et vous verrez que des « plumes » sont prêtes à sacrifier leur DIEU ou leur Marabout pour une petite liasse de billets…

Acte I…Sebastien Coe écrit

Lors de la session du CIO à Buenos Aires, le président Thomas Bach avait indiqué avoir écrit au président de la République du Sénégal Macky Sall pour lui demander de faciliter la tâche des enquêteurs français qui souhaitent interroger Papa Massata Diack resté au Sénégal.

Acte II…Sébastien Coe parle

« J’ai reçu une réponse comme quoi les autorités sénégalaises coopéraient pleinement dans le respect des lois sénégalaises et j’ai fait suivre cette réponse », a déclaré mercredi Thomas Bach, président du Comité international olympique.

Acte III…La presse reprend l’info à sa manière

« Le Sénégal prêt à livrer Massata Diack à la justice internationale : Le président du CIO Thomas Bach a annoncé avoir écrit au président de la République du Sénégal Macky Sall hier et que les autorités sénégalaises se disent prêtes ». écrit une certaine presse.

Acte IV…Analysons

Depuis quand le Sénégal s’est dit prêt à livrer Massata à la justice internationale. Même Sébastien Coe n’a pas parlé de justice internationale. Il a juste évoquer la presse française. Et figurez-vous que la coopération de la presse se limite à venir interroger Massata à Dakar dans le respect des lois sénégalaises.

Et ces « sales » plumes doivent savoir que selon ces « lois », le Sénégal n’extrade ni ne livre ses compatriotes à une justice quelle qu’elle soit internationale…

Et dans le monde, aucun pays ne livre ses citoyens sauf en cas de terrorisme et crimes contre l’humanité !

La rédaction de xibaaru

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.