Modern technology gives us many things.

Transhumance du siècle ! Gakou fait un pas vers…Macky

0

En politique, il ne faut jamais dire, jamais. L’ancien Président de la République, leader du Parti démocratique sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade aimait le répéter souvent. Me Abdoulaye Wade, élément doué en matière politique que l’on ne présente pas, sait de quoi il parle.

Invité de l’émission Grand Jury de la RFM, ce week-end, Malick Gakou, ancien ministre sous Macky Sall, chef du parti, le Grand Parti, n’écarte pas de se retrouver avec Moustapha Niasse qui a été son mentor.

Malick Gakou avait quitté avec fracas l’Alliance des forces de progrès (AFP) créée par le Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Malick Gakou peut-être également qualifié comme figurant parmi les opposants les plus radicaux du Président Macky Sall.

Les chemins en politique sont parfois impénétrables. En avouant ne pas écarter de se retrouver à nouveau avec Moustapha Niasse, même s’il ne va dissoudre son parti pour regagner l’AFP, Malick Gakou précise tout de même : « Le Grand parti est une émanation de l’Afp. Nous avons eu des divergences profondes, mais Moustapha Niasse est notre père et il a beaucoup participé à notre formation politique ». Et d’ajouter : « on n’est pas séparé sur le plan familial et affectif, donc rien n’exclut qu’on se retrouve ».

Si l’on suit bien le raisonnement de Malick Gakou, on peut également considérer que rien n’exclut ses retrouvailles avec le Président de la République, Macky Sall, d’autant que l’actuel Président de l’Assemblée nationale n’est pas près de quitter la coalition présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY) dont il se considère membre fondateur. Pour dire vrai, Malick Gakou n’exclut l’idée de retourner au sein de cette coalition.

Du reste, rien ne l’y empêcherait. Malick Gakou dit regretter son « erreur » d’avoir abandonné la mairie de Guédiawaye pour le poste de Président du Conseil régional de Dakar. Ce qui sous-entend qu’il se présentera aux prochaines élections locales pour reconquérir à nouveau cette mairie. D’où une confrontation inévitable avec Aliou Sall, l’actuel maire de Guédiawaye et frère du Président de la République. Et même là, cette confrontation pourrait ne pas avoir lieu. Malick Gackou reconnaît de Aliou Sall qu’il est devenu « une réalité politique à Guédiawaye ». Il refuse également de faire le bilan de ce dernier à la tête de la mairie de Guédiawaye.

Malick Gakou fait dans le clair-obscur. Il donne même son accord de principe pour participer au dialogue national lancé par le Président Macky Sall, à condition que soit mise en place une commission cellulaire qui ne saurait être un obstacle. C’est dire qu’il ne lui reste qu’un pas à franchir pour être dans le Macky.

Thiémokho BORE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.