Modern technology gives us many things.

Succession de Béthio : C’est la guerre chez les…THIOUNE

1

Rappel à Dieu du guide des Thiantacounes…Guerre de succession à deux visages

C’est 24 heures que le jugement a été rendu par le tribunal de Grande instance de Mbour, le condamnant à 10 ans de prison ferme et travaux forcés, en sus du paiement,  solidairement avec ses codétenus de la somme de 200 millions de dommages et intérêts aux familles des victimes des incidents de Médinatoul Mounawar, que le guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune a été rappelé à Dieu. Triste fin pour lui, pour sa famille, ses proches et tous ses disciples. Cheikh Béthio Thioune a marqué une partie de l’histoire du Sénégal. Sa famille va partager sa mort.

Il est clair que le défunt qui sa vie durant, s’est consacré au mouridisme, va faire parler de lui pendant longtemps, et même pour l’éternité dans le Sénégal. Déjà, au sein de sa famille, se posera la question de savoir qui devra perpétuer son œuvre. Déjà, des voix commencent à s’élever sur la question.

Certains Thiantaccounes (disciples de Béthio Thioune) annoncent déjà les couleurs de la discorde en déclarant que leur guide leur a demandé de suivre son épouse Aïda Saliou Thioune née Aïda Diallo.

Serigne Saliou Thioune, fils aîné de Béthio Thioune de riposter par de sévères mises au point : « Nous devons respecter la mémoire du défunt en ayant un bon comportement. Je ne vais plus accepter que de telles choses se reproduisent ». Et la famille d’annoncer que les œuvres du Cheikh se feront dans la continuité familiale avec le fils aîné Saliou Thioune.

C’est pourquoi, des dignitaires mourides ayant de l’influence auprès de membres de sa famille doivent d’ores et déjà, s’impliquer afin que celle-ci ne sorte désunie de cette épreuve douloureuse qui la traverse. Car, se dessine la bataille de qui va perpétuer son œuvre. Une bataille dont, si elle n’est étouffée à temps, personne ne mesure les conséquences.

Autre épine, le paiement des dommages et intérêts accordés aux familles des victimes du tragique incident de Médinatoul Mounawar et qui ont valu au guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune sa condamnation à la veille de sa mort par le Tribunal de Grande Instance de Mbour dans cette affaire.

D’où, la nécessité que sa famille reste unie dans cette épreuve qu’elle traverse. Dans la condamnation prononcée contre le guide des Thiantacounes, le tribunal a ordonné la séquestration de tous ses biens. Ce qui oblige ses héritiers à devoir payer solidairement les 200 millions de FCFA qui lui sont exigés à titre de dommages et intérêts.

Même si l’action publique s’éteint à la suite de son rappel à Dieu, celle civile se poursuit toujours. Et le partage de ses biens entre ses héritiers, ne pourra être possible que s’il est opéré en même temps que la peine civile qui lui est infligée.  Comme le suggère le Pr de Droit pénal, Ndiack Fall qui stipule sur les ondes de la RFM : « Il faudra procéder à l’inventaire de ses biens. Et quand cet inventaire sera fait, on verra ce qu’il en est de l’actif et du passif. Avant le partage éventuel, ses dettes doivent être payées. Et parmi ses dettes, il y a la somme à allouer à ses victimes. Et la séquestration de ses biens, c’est pour que ses dettes soient payées ».

Thiémokho BORE

1 commentaire
  1. thianttati dit

    En moins de sept jours Sokna Aïda a les capacités et l’intelligence pour réunir cette somme !!!!! Elle était la tête pensante de Serigne Béthio et s’est soumise totalement à lui. Cette secte ne pourra survivre qu’à travers la reconnaissance de Sokhna Aïda comme LA LEGATAIRE SPIRITUELLE ET DOCTRINALE DE SERIGNE BETHIO. C EST LA SEULE PERSONNE CAPABLE D ASSURER LA COHESION ET LA PHILOSOPHIE DU GROUPE THIANTAKONE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.