Modern technology gives us many things.

Rencontre de Thionck-Essyl…Salif Sadio s’en prend à Robert Sagna

0

Après Koundiougnor le 27 avril dernier, c’est dans un gros village de Tionck-Essyl que le chef de guerre de l’aile combattante Nord du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), Salif Sadio a convié les populations à une rencontre, ce samedi 4 mai. Comme à Koundiougnor, ce sont ses émissaires qu’il a dépêchés à cette rencontre qui ont lu son message.

Les émissaires de Salif Sadio devant les populations ont retracé l’histoire de la Casamance ainsi que sa lutte pour l’indépendance qui selon eux, remonte à 1645. Ils ont tenu à rappeler que l’homme du Sud est « l’homme du droit, de l’équilibre, de la liberté, de l’indépendance et, pourquoi pas, de la paix qu’il est prêt à préserver au prix de sa vie. » C’est pourquoi, ont-ils soutenu : « Tout ce qui semblait, à tort ou à raison, porter atteinte à ces principes, était systématiquement refoulé : l’influence extérieure, le christianisme, l’islam, la colonisation, l’école, l’hôpital, l’impôt, les corvées, le service militaire, etc… »

Outre ce rappel historique, les émissaires de Salif Sadio s’en sont pris vigoureusement à Robert Sagna. Au Président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance, Salif Sadio ne lui pardonne cette déclaration : « Il nous appartient d’utiliser tous les moyens à notre possession, à notre pouvoir pour combattre des idées, qui ne nous paraissent pas aller dans le sens de l’intérêt de la majorité des Casamançais ».

Pour le chef de guerre du MFDC, « Robert Sagna est encore prêt à mettre le feu en Casamance pour barrer la percée indépendantiste ».

Thiémokho BORE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.