Modern technology gives us many things.

Urgent Casamance…Salif Sadio bouge vers Thionk Essyl

0

Après la rencontre dans le Fogny, Salif Sadio convoque une autre à Thionk Essyl ce week-end

Qu’est-ce fait courir le chef de guerre du MFDC ?

Qu’est-ce qui fait courir l’aile combattante Nord du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) dirigée par Salif Sadio ? Samedi 27 avril dernier, une rencontre s’était tenue dans un village de Koundioughor dans le Fogny au nord de la Casamance. Une rencontre fortement médiatisée à laquelle, Salif Sadio dont on dit que c’est lui qui l’avait convoquée, avait dépêché deux de ses principaux lieutenants, Ousmane Diédhiou et Aliou Cap Sagna pour porter son message.

Dans son message, le chef de l’aile combattante Nord du MFDC affirme sans ambages sa détermination à lutter pour l’indépendance de la Casamance.

Aujourd’hui, les sources de Xibaaru sont en mesure d’informer qu’après cette rencontre tenue dans le Fogny, Salif Sadio compte organiser une autre, cette fois ce samedi 4 mai dans un gros village de Thionck Essyl.

Dans un appel lancé aux populations pour leur demander de prendre part à la rencontre, les émissaires de Salif Sadio réaffirment la nécessité d’une mobilisation pour parvenir à l’indépendance de la Casamance. « Vous voulez mettre fin au statu quo et à l’immobilisme, alors participez en masse au meeting du 4 mai 2019, un rendez-vous avec l’histoire », soulignent les émissaires de Salif Sadio aux populations.

Pourquoi Salif Sadio, adversaire irréductible de César Atoute Badiate au sein du MFDC, farouche opposant de la paix en Casamance, tient-il tant à se radicaliser ? Dans certains milieux, on pense que c’est une tentative de vouloir faire chanter l’Etat du Sénégal pour lui extorquer de l’argent. Certains font remarquer également que Salif Sadio était en train de perdre du terrain dans le maquis, son autorité fortement remise en cause et là c’est une façon à lui, de montrer qu’il reste toujours cette force de frappe.

Il y en a qui rejettent la faute sur l’Etat du Sénégal et surtout sa lenteur dans les prises de contact avec l’aile combattante Nord du MFDC qui a pourtant accepté de prendre part aux négociations à Rome sous l’égide de Sant Egidio.

Tiémoko Boré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.