Modern technology gives us many things.

Kédougou : Les travailleurs ont transmis leur cahier de doléances à l’autorité ce 1er mai 2019

0

La coalition des centrales syndicales des travailleurs de Kédougou a célébré ce 1er mai, journée internationale du travail. Un mémorandum a été transmis au gouverneur de région.

Cette fête du 1er mai 2019 coïncide avec le centenaire de l’Organisation Internationale du Travail. Cette importante journée a été célébrée sous le thème : Le devenir du mouvement syndical dans un monde en mutations.

A Kédougou, une marche a regroupé l’union des centrales syndicales (CNTS,  UNSAS, CSA, UDTS et CNTS FC). Un mémorandum a été lu et transmis au gouverneur de région. Ce mémorandum retrace les principales revendications des travailleurs.

Les travailleurs exigent le respect des accords signés avec l’Etat, la création d’une prime de motivation pour les enseignants, la finalisation de la fonction publique locale et la fonction publique décentralisée l’implication des enseignants du privé dans les innovations pédagogiques, le paiement intégral des indemnités dues aux formateurs et aux personnels d’appoint des CRFPE.

« Nous exigeons également l’approfondissement et élargissement de la protection sociale des travailleurs et travailleuses de l’économie informelle. Pour les mines, le respect des libertés syndicales, l’instauration des couloirs d’exploitation, le renforcement de la sécurité. Pour le secteur de la santé, le relèvement du niveau du centre de santé en EPS1, la révision des textes des Comités de Développement Sanitaire(CDS), la promotion et la protection de l’emploi décent , l’octroi de moyens logistiques aux infirmiers servant en zone rurale, l’augmentation du personnel qualifié.  Pour la SODEFITEX, la hausse de la production agricole dans la région de Kédougou en éradiquant la divagation du bétail, en incitant les populations à l’agriculture et surtout l’arrêt de la précarisation des emplois. Nous souhaitons le regroupement de tous les transporteurs dans la gare routière, l’octroi des contrats de travail aux agents des stations d’essence » a confié M Seydou Bâ, le porte-parole des travailleurs.

Prenant la parole M William Manel, le gouverneur de Région a d’emblée promis d’ouvrir des concertations avec les  travailleurs, de prendre des mesures pour trouver localement des solutions à certaines doléances. Les autres revendications seront transmises au niveau central.

Par ailleurs, sur la question de l’octroi d’une prime pour les travailleurs de la région de Kédougou, il a dit que ce n’est pas possible. « Le Sénégal est un et indivisible, on ne saurait donner certaines faveurs à des travailleurs d’une région de ce pays. Un travailleur qui sert dans cette région sera appelé à servir dans une autre partie de ce pays »

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.