Modern technology gives us many things.

Air Sénégal : l’appareil A330 Néo n’était pas en panne

0

L’avion d’A330 Néo d’Air Sénégal n’a pas connu de panne dimanche dernier. Un défaut bénin détecté dans le cockpit a obligé la compagnie a changé d’appareil pour effectuer le vol Paris-Dakar, selon les précisions du directeur de la compagnie Philippe Bohn, au micro de la Rfm reprise par Igfm. 

« Il n’y a rien de grave. Nous avons eu ce qu’on appelle un défaut. Ce défaut signalé était une odeur d’huile au niveau du cockpit et au niveau arrière de l’appareil. Cette odeur modéré s’était déjà produite à deux reprises sur ce type d’avion, » explique Philippe Bohn.

Il continue: « C’est tout à fait bénin. L’avion pouvait voler. D’ailleurs, il a volé. Mais dans le doute, on ne prend jamais le moindre risque. Si ça avait été une panne, il n’aurait pas volé. C’est un défaut qui arrive sur beaucoup de types d’avions. Et paradoxalement surtout, sur un avion neuf. C’est à dire qu’un avion neuf c’est comme une voiture. Il faut un période de « rodage ».

Il fait remarquer que « dans ce cas là, on procède à toute une série de tests pour éliminer les probabilités de panne. Ça requiert ensuite des tests moteur technique, et le changement d’un joint, ce qui est tout à fait bénin. Mais pour des raisons techniques, on ne pouvait pas faire cette modification à DSS, parce qu’il n’y a pas les compétences nécessaires. Il a fallu remonter l’avion sur Paris. »

Philippe Bohn précise que depuis que l’appareil est en service le 9 mars, il a eu une régularité absolue de vols, sans aucun problème. Et de conclure: « Il s’agit d’une alerte et nous appliquons le principe de précautions. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.