Modern technology gives us many things.

Revue de presse…La réunion du Sen de l’APR à la une

0

La réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la République (APR) est l’un des principaux sujets abordés par les quotidiens parus mardi.

Selon Le Soleil, c’était un Secrétariat exécutif national de l’APR « pas comme les autres », marqué par « un discours de réarmement de Macky Sall ». Durant cette « réunion de très courte durée en mode fast track », Macky Sall a déclaré à ses camarades : « La formation du gouvernement a été difficile et douloureuse ; ceux des nôtres qui me parlent par la presse, je ne les écoute pas, et ils perdent de la valeur à mes yeux ».

« Il faut qu’on apprenne à analyser nos contreperformances et à cesser de nous vilipender », rapporte encore le journal, soulignant qu’à l’heure de la prospective, Macky Sall invite à une réflexion pour « structurer l’APR ».

Après le « malaise » né de la formation du gouvernement, « Macky Sall panse ses plaies », selon Enquête qui écrit : « après avoir rassuré les ministres sortants et ceux qui n’ont pas été choisis pour faire partie du nouvel attelage gouvernemental, le président Macky Sall a invité hier ses alliés à s’approprier et à soutenir les grandes réformes qu’il a engagées notamment la suppression du poste de Premier ministre ».

Parlant de cette réunion, Le Témoin note qu’ »attendu de pied ferme par certains responsables et militants de son parti, Macky Sall a fait une déclaration avant de tourner les talons ». Le journal qui affiche à sa Une « Macky Sall comme dans une caserne », se fait encore écho de ces propos du patron de l’APR à l’endroit de ministres qui n’ont pas été reconduits : « Ce n’est pas de gaîté de cœur que je me suis séparé de vous ».

« Macky Sall en SEN », titre Le Quotidien qui écrit : « Face aux responsables de l’APR, Macky Sall a allié à la fois diplomatie et fermeté pour expliquer ses choix dans la mise en place du nouveau gouvernement. Le président a aussi informé que la suppression annoncée du poste de Premier ministre ne fera pas partie du dialogue national ».

Selon le journal, « à moins de 8 mois des élections locales, le président de l’APR devrait gérer les frustrations en sourdine ».

« Comme il fallait s’y attendre, Macky Sall est monté au créneau. Le chef de l’Etat qui a présidé hier la réunion du SEN de l’APR a brisé le chœur décevant des frustrés et autres recalés pour qui la formation du gouvernement a été le signal d’une terrible descente aux enfers », écrit L’Observateur.

Selon Sud Quotidien, « Macky Sall éteint le feu ». Le patron de l’APR, selon le journal « a tenu à rassurer » certains responsables qui n’ont pas été reconduits à la tête de leurs départements ministériels.

« Le changement ne signifie pas que vous êtes incompétents. A commencer par le Premier ministre dont le poste va être supprimé. Il y a juste une nécessité d’un second souffle », leur a dit Macky Sall, selon Sud.

Source A annonce que Macky Sall a « promis qu’il sera procédé (….) à une réflexion approfondie sur l’animation » de l’APR pour « une éventuelle structuration ». Le journal parle d’une « grande première », car depuis sa naissance en 2008, cette formation est « une armée mexicaine ».

Mais, note Source A, « cet exercice ne sera pas un simple jeu d’enfants pour Macky Sall et Cie. Car ils sont en effet au moins une dizaine à vouloir tous être le futur successeur de l’actuel boss du parti présidentiel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.