Modern technology gives us many things.

Musique- A la découverte du groupe « One Love Kaayraba » de Sedhiou

1

De leurs vrais noms Ahmed DANFA, alias « JAMAIKA » né en 1994 à Sédhiou au sud du Sénégal et Assane TRAORE dit « DIALYFATA »né en 1998 à Sédhiou, venus tous les deux  dans la musique dans les années 2009/2010.

Ces deux garçons du groupe « One Love Kaayraba » comme tant d’autres artistes, ont depuis leur adolescence été influencés par des chanteurs tels que, Tiken Jah Fakoly, Bob Marley, Baaba Mal, Youssou Ndour et des groupes comme Touré Kunda, Ucas Jazz Band de Sédhiou.

Les membres de « One Love Kaayraba »,toujours passionnés de musique, continuent leur chemin à la recherche de quelque chose qui leur est propre. JAMAIKA a commencé à jouer  quelques instruments de musiques comme la guitare et DIALYFATA le djembé. C’est ainsi qu’ils sont devenus interprètes et auteurs compositeurs.

Après un travail de longue haleine, le groupe conquiert son style (reggae, dance hall, afro beat…). Ce 12 avril 2019, il sort  son premier  album de 11 titres intitulé « Interface » ,  abordant des thèmes tels que le réveil de conscience, la paix, la santé,l’amour, le système politique, le don de soi, l’attachement à nos mamans, la foi religieuse.…

Titre de l’albun « Interface »

Comme en informatique, zone où l’utilisateur et l’ordinateur échangent des données, tels que l’écran, la souris, la reconnaissance et la synthèse de la parole, le ONELOVE KAAYRABA après un an de recherches autours des sonorités, du Sénégal et de la  Jamaïque, met l’album « INTERFACE »sur le marché, une symbiose de rythmes et sonorités qui chante la diversité culturelle.

Il est composé de 11 titres, dont 4 collaborations avec des artistes aux horizons différents. On y retrouve des classiques parmi lesquels le “SYSTEME POLITIQUE” avec ROSSO,mélange de reggae et de rap qui dénonce la corruption, l’arrestation d’opposants politiques, le mal développement du Sénégal. Une contestation artistique avec sa clarté des couplets sur une musique très métissée qui s’inspire du reggae et du rap. Dans ce titre, JAMAIKA ET DIALYFATA ne mettent pas de gants pour pointer du doigt les maux qui gangrènent le Sénégal.“KA SOK SOK” en duo avec le chanteur gambien surnommé le king du afro mandika rap BADI BOUNKA.“COUMBA ROUSSEUL” en duo avec FANFO professeur de musique de profession au Sénégal, technicien de son et musicien, parle des valeurs à respecter par la femme dans la communauté mandingue en faisant les  éloges de la femme africaine pure et vertueuse. “THIOSSANE” en collaboration avec SAAMO BAAMA dit “MERE TIPSER” s’inspire des rythmes du “Diambadong” de Sédhiou en apportant une touche de « mbalakh » classique.

Ce nouvel album fait la part belle aussi au spirituel avec “ADOUNAA” et “FOKNIOU WAAR”,un morceau reggae qui incite au travail et à la confiance en soi comme facteur de réussite dans la vie. Ces jeunes font du reggae à leur façon dans les langues Mandingue et Wolof avec des sonorités propres en Afrique. “YAYEBOY” permet à JAMAIKA de rendre hommage à sa défunte mère qui est pour lui la personne la plus chère au monde et DIALYFATA de prier pour sa maman, implorant Dieu de lui donner longue vie et bonne santé. Ils abordent également les problèmes dans le secteur social et dans celui de la santé à travers les morceaux et “WANDI COUMAAFO”et “SANTE”

Ces artistes originaires de Sédhiou  intègrent le style anglophone venu de la Gambie. Ce qui leur permet une approche variée, qui leur offre la possibilité d’alterner aisément le français, le mandingue et le wolof dans leurs chansons. Ils représentent le reggae africain  de cette nouvelle génération. Plus de 30 personnes ont travaillé pendant un an sur ce projet qui sera clôturé par une tournée nationale et internationale.

 

1 commentaire
  1. Ibrahima toure dit

    Bonne chance mes frères est bonne continuation je vous souhaite la meilleure

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.