Modern technology gives us many things.

Wikileaks: Julian Assange arrêté

0

L’Équateur a décidé de retirer l’asile politique dont bénéficiait depuis sept ans le fondateur de Wikileaks. Il est accusé d’avoir violé sa liberté conditionnelle et Washington a également demandé son extradition.

Julian Assange était réfugié depuis sept ans dans l’ambassade d’Équateur à Londres. Le fondateur de WikiLeaks a finalement été arrêté ce jeudi en vertu d’un mandat de juin 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster, pour non-présentation au tribunal. Scotland Yard a ajouté que les États-Unis avaient également demandé l’extradition d’Assange. Cheveux blancs et barbe blanche, ce dernier a été porté hors de la représentation diplomatique équatorienne peu après 10 heures par six policiers habillés en civil jusqu’à un fourgon de police, selon une vidéo de son arrestation. Il a été placé en garde à vue dans un commissariat londonien et sera «présenté au tribunal de Westminster dès que possible». «Personne n’est au-dessus des lois», a déclaré Theresa May.

WikiLeaks a rapidement réagi sur Twitter en accusant l’Équateur d’avoir «illégalement mis fin à l’asile politique d’Assange, en violation du droit international» et d’avoir «invité» la police britannique dans l’enceinte de l’ambassade. Edward Snowden, qui avait reçu le soutien logistique de l’organisation, regrette un «jour sombre pour la liberté de la presse». Moscou accuse Londres d’«étrangler la liberté». «Cela met la vie d’Assange en danger et humilie l’Équateur. Jour de deuil mondial», écrit l’ex-président équatorien Rafael Correa sur son compte Twetter. En accordant sa protection au fondateur de WikiLeaks, cette figure de la gauche sud-américaine avait trouvé une occasion en or de narguer Washington. Mais tout a changé en 2017, avec l’arrivée au pouvoir de Lenin Moreno, pour qui la présence de l’Australien constituait désormais un «problème».

 

 

Lefigaro

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.