Modern technology gives us many things.

Madické jette le PDS dans la dèche

0

La saignée continue au PDS. Après les départs des financiers connus du PDS tels que Samuel Ameth Sarr et Pape Diop, ces personnes qui donnaient sans compter au Pape du Sopi avec des ardoises pouvant friser le milliards de nos francs, le parti de Me Abdoulaye Wade vient de voir s’éloigner la seul personne qui donnaient aussi de son temps, de son immobilier et de son argent au parti.

Après Madické, c’est la galère

Depuis que Madické Niang est parti, le parti connaît des périodes de pauvreté extrême. Madické Niang était le dernier philanthrope du PDS. Il donnait son argent à Wade, sa maison à Wade, ses immeubles pour les invités de Wade, ses voitures pour les campagnes de Wade et épongeait les charges du siège du PDS, salaires et entretien. Madické faisait tout. Mais Wade et Karim n’ont pas su le tenir avec les quatre mains. Ils ont laissé partir le veau d’or et depuis la maison de Wade s’écroule sous le poids des dettes et des engagements non tenus.

Les factures s’accumulent et les créanciers s’impatientent. Wade n’a plus d’argent et son argent est bien géré par son épouse pour les besoins familiaux et non politiques.  Le PDS dont se prendre en charge. Mais avec le départ de Madické, Personne dans le PDS, n’a les moyens de prendre tout en charge.

Regret au PDS

Tous les ténors du PDS sans exceptions regrettent le départ de Madické, même Wade lui-même. Madické a toujours été le poumon du PDS même au temps où les milliardaires entouraient le Vieux. Il était l’ami, le confident, l’avocat, le financier, le gardien du temple et des secrets. Et aujourd’hui avec son départ, tout est parti. Et ça, le vieux a pris un sacré coup…D’où son silence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.