Modern technology gives us many things.

Il faut tourner la page Idy…Il a perdu, le peuple l’a vomi

0

Tirs sur Idy : « On ne tire pas sur une ambulance »…Par le journaliste Jamil Thiam, président de « Macky Forever »

Sénégalais, Apéristes et « Bennoistes », à quoi bon d’insister sur  un homme politique en convalescence, dans une « ambulance », vomi par 80% de son peuple ?  Après la brillante réélection du président Macky Sall, l’enjeu principal demeure, à notre sens, la communication avec et pour  le peuple qui lui a renouvelé une confiance immuable et un soutien sans condition.

« On ne tire pas sur une ambulance », qui transporte un passager malade … L’image de cette expression, très explicite de Françoise Giroud s’adapte aujourd’hui à la situation du candidat déchu, Idrissa Seck qui, en un moment de la publication des résultats, s’était déjà projeté au second tour. Le peuple, conscient de l’avenir économique et social prometteur du pays, entre les mains du président Sall, en a décidé autrement. Triste sort politique, pour le leader de Rewmi.

Alors que le combat semble bien fini, à la suite de la confirmation des résultats de la présidentielle du 24 février dernier, par le conseil constitutionnel, des responsables de l’Apr  remettent en scelle le candidat Seck , en le citant à tire-larigot, lâche d’avoir nié la prééminence du président Macky Sall après sa victoire élogieuse.

Même si le « Thioki »  dans l’entrejeu politique ne connaitra jamais une fin comme dans les films Hindous,  certains insistent tout de même dans leurs tirs et jets de cailloux, inexorablement inutiles et contreproductifs contre Idrisssa Seck. Il ne rebondira plus.

Epargnez-le svp, le combat est fini, the  Game is over en anglais, Abanta en mandinge, Diexna en woloff, Gassi en Pulhar, Bambane en Diola etc… Vouloir continuer de tirer sur une ambulance, ce n’est certainement pas pour en accélérer la guérison du passager, compréhensible en politique.  Cependant, nous parler d’Idy dans toutes les interviews alors que le peuple lui a fermé la porte du Palais présidentiel et l’a relégué aux oubliettes, pose problème. Nous pensons que Doyna avec Idrissa Seck. A moins que  l’intention de l’achever complètement soit dans les esprits, drapeau blanc à main en signe de capitulation.  Que sera notre démocratie ??? S’acharner sur un homme politique que le sort a déjà beaucoup éprouvé relèverait sans doute  d’un acte inutile.

Le conseil constitutionnel  a confirmé la réélection au premier tour de Macky Sall, le 24 février dernier, avec 58,27% des suffrages pour un mandat de 5 ans. Il prêtera serment le 2 avril prochain.

L’homme politique sénégalais du siècle, notre leader Macky Sall a développé le culte du travail et mis le Sénégal sur les sillons de l’émergence. Le visage du Sénégal est maintenant reluisant.

Faisons comme lui, parlons peu, travaillons beaucoup et bien.

Big up, comme dans le jargon blédard, aux expérimentés Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse y compris à ces leaders de Benno Bokk Yakaar qui ont vite compris la vision rationnelle et holistique du président Sall.

Aujourd’hui, il y a davantage à débattre sur d’autres sujets cruciaux, surtout pas d’Idrissa Seck.

Journalistes, relevons également les débats.

Jamil Thiam, Journaliste

Président du Mouvement Macky FOREVER

Tivaouane Diacksao / Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.