Modern technology gives us many things.

Après la présidentielle…L’opposition à la recherche d’un coupable

0

« Après la présidentielle, tout le monde fait silencieusement le point dans son coin », justifie Khalifa Mbodj, secrétaire permanent du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) et membre de l’équipe de campagne d’Issa Sall. Fixée sur ce qu’elle considère comme un « hold-up électoral », l’opposition, réunie au sein du Front pour la démocratie et la résistance nationale (FRN), assure avoir entamé un « travail d’investigation » portant sur le processus électoral et les fraudes qu’elle dénonce.

« Il nous faut dresser un bilan très sérieux du processus de la présidentielle. Tout le reste est superfétatoire », assure Mamadou Diop Decroix, secrétaire général d’And Jëf-PADS, proche d’Abdoulaye Wade mais qui s’est rallié à Idrissa Seck lors de l’élection.

« Nous compilons et examinons les preuves de fraudes qui ont eu lieu », assure un leader de la coalition Idy2019. L’opposition avait pourtant renoncé à déposer des recours devant le Conseil constitutionnel. Mais elle assure vouloir ainsi « convaincre l’opinion publique ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.