Modern technology gives us many things.

Mars sénégalais, mois de politique, mois de religieux

2

Les grandes dates historiques au Sénégal sont une chrestomathie incommensurable. Mais plusieurs dates qui ont marqué l’histoire nationale ont eu lieu en Mars, aussi bien sur le plan religieux que sur le plan politique. Le mois de Mars est, finalement, une période emblématique dans le destin national sénégalais. Et pour cause !

 

C’est le 25Mars 1957 que le 1er Khalife général des Tidianes, Seydi KhalifaAbabacarSy est rappelé à Dieu. La date correspond à l’entrée en fonction sacerdotale de l’inoubliable Serigne AbdouAzizSy Dabakh.Deux ans après, en Août 1959,les autorités coloniales, après le passage historique au Sénégal de Charles de Gaulle, et les acteurs politiques sénégalais engagent le processus pour l’Indépendance. La finalisation du retrait de la France coloniale est conclue en Mars 1960 pour aboutir à la déclaration du 04 avril 1960 consacrant l’Indépendance.

 

Mais une crise de dualité survint entre Mamadou Diaqui détenait d’immenses pouvoirs et Senghor qui avait une force relative. Dia fut alors arrêté et embastillé.Le 3 Mars 1963Senghor fait approuver par Référendum une nouvelle Constitution instaurant un régime présidentiel fort. La crise ne solde pas seulement par l’embastillement de Dia mais aussi par celui de Valdiodio Ndiaye et d’autres Ministres dissidents. Mais la situation reste tendue et le 22 Mars 1967, jour de Tabaski, devant la Grande Mosquée de Dakar, inaugurée cinq jours après,  le 27 Mars 1967 en présence du Roi Hassan II, Senghor échappe à une tentative d’assassinat.

L’accusé, Moustapha Lô subit la peine de mort.Le26 mars 1974Senghor annonce la libération des prisonniers politiques. La décision est consolidéele 16 Mars 1976parl’octroi d’uneamnistieaux prisonniers politiques et ce même mois de Mars 1976 une révision constitutionnelle autorise trois partis de tendance socialiste avec l’UPS devenu PS, libérale avec le PDS de Wade et communiste avec le PAI de Majmouth Diop.Le remaniement ministériel eut lieu et pour la première fois, le 15 Mars 1979, Moustapha Niasse entre dans un gouvernement au poste de Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Environnement. Tout en Mars avec un tournant décisif en 2000.

Mars 2000 le tournoi historique

Le Sénégal est entré résolument dans la rotation démocratique en 2000. Pour la première fois, un système électoral à deux tours est appliqué aux dépens de l’initiateur Abdou Diouf. Le19 Mars, il perd le pouvoir devant Abdoulaye Wade.Ses plus nombreuses et grandes décisions sont prises en Mars. C’est le 03 Mars 2001 qu’il limoge Moustapha Niasse de la Primature et nomme pour la 1ère fois une femme Premier Ministre, Mame Madior Boye. Cela ne fut pas pour lui une apothéose. Les Sénégalais découvrent ses dérives et en Mars 2009, son parti subit un véritable revers aux Locales. Le Sommet de l’OCI de Mars 2008 qui a enrichi qui l’on sait n’a rien pu endiguer. Et comme pour qu’il comprenne que Mars n’est pas son mois, il subit une gifle électorale le 25 Mars 2012 en perdant la Présidentielle devant Macky Sall.Celui-ci convoque un référendum le 20 Mars 2016 qui lui donne une spirale de commodité. Et cette commodité lui donne une aisance dans le Religieux qui a aussi son Mars.

Le Religieux de Tivaouane dans Mars

Tous les mois, à Tivaouane, sont bénis par la sacralité des actes quotidiens.  Mais Mars y est aussi comme en Politique, un mois de Vie et d’Espérance. C’est en Mars que les disciples de Seydi Hadji Malick Sydes Khalifes qui se sont succédé. Le 25 Mars 1957 fut la date du rappel à Dieu de Seydi Khalifa Ababacar Sy.  C’est en25 Mars, que Seydi Abdou AzizSyDabakh accéda au Khalifat. C’est aussi le 15 Mars que Serigne cheikh Ahmed Tidiane Al Makhtom s’est retiré de la vie terrestre, un mois de Mars durant lequel Al Amine est devenu le Khalife Général des Tidianes.

 

Pour la classe politique, Mars fait penser aux Alternances démocratiques. Pour Tivaouane, il renvoie à Serigne Babacar, Serigne Abdou Aziz Dabakh, à Al Makhtom et à Al Amine, quatre personnalités religieuses dont une période de leur magistère est intervenue en Mars.

 

Les analystes politiques comme les scoliastes de la Parole coranique enseigneraient alors que le Temps est un cycle monolithique. Allah y a consigné son agenda de Souveraineté qui dépasse le commun des mortels. Le plaisir et le déplaisir sont le résultat de Sa Volonté que nul ne peut endiguer. Avec Tivaouane comme dans le champ politique ce plaisir et ce déplaisir se sont exprimés en Mars.

 « Dieu Seul est Souverain. Devant Lui, nul n’est fort et tous sont périssables » est le viatique de Hugo pour tout être de foi et de conscience.

 

Babacar J. MBENGUUE

Journaliste / Consultant en communication et Relation Publique

 

 

2 commentaires
  1. sakho dit

    intelligent

  2. Karim dit

    très belle analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.