Modern technology gives us many things.

Rideau sur les Assises du Parlement de la CEDEAO à Dakar

0

Dakar, la capitale sénégalaise, vient d’abrite du 05 au 14  Mars 2019, les Assises du Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO). Cette rencontre était  sur deux (2) temps, à savoir,  un séminaire sur les défis et perspectives liés à la création de la monnaie unique de la CEDEAO-mobilisation des parlementaires dans la réalisation du projet et une session sur l’examen du programme annuel d’activités de ladite institution. Ainsi, l’on vient de baisser les rideaux sur ces deux  rencontres d’affilée  de haut niveau où des questions cruciales (suscitées), interpellant la région sous-africaine,  étaient à l’ordre du jour. «Nous venons, aujourd’hui, d’épuiser l’ordre du jour de notre présente session extraordinaire, et il me plait de dresser avec vous le bilan de 07 jours de travaux intenses , menés par les parlementaires de la CEDEAO, portant essentiellement sur l’examen  du programme annuel d’activités au titre de l’année 2019 ; l’adoption des termes de références des réunions délocalisées des Commissions permanentes prévues au cours du premier semestre de l’année 2019 et l’exploitation des résultats des travaux du séminaire parlementaire relatif à la monnaie unique de la CEDEAO. Sur l’ensemble de ces questions, nous nous félicitons des fructueuses délibérations qui attestent encore une fois de l’engagement des députés communautaires dans le renforcement du processus d’intégration régionale», a fait savoir le Président du Parlement de la CEDEAO Moustapha Cissé Lo. Ce dernier de dégager quelques perspectives d’avenir de son institution : «Pour les prochaines réunions délocalisées du Parlement, nous nous réjouissons de pouvoir nous rendre à Conakry, la seule capitale qui reste jusque-là en marge d’une visite du Parlement. Le sujet qui sera traité, à savoir l’emploi des jeunes dans la sous-région ouest- africaine à travers l’entreprenariat, traduit encore une fois, notre préoccupation pour la frange la plus importante de notre population. Nous serons également à Ghana, une autre terre symbolique de la dignité africaine, la patrie  de feu le Dr et Président kwamé  Nkrumah qui, déclara : «L’Afrique devra s’unir ou périr et dont la vision continuera à nourrir et guider toutes les générations africaines. Là, nous allons pour aborder la problématique de l’implication du secteur privé dans le financement des programmes et projets communautaires.»

L’honorable député et vice-président de l’Assemblée nationale Abdoulaye Mokhtar Diop qui a présidé la cérémonie de  clôture au nom du Président Moustapha Niass, s’est vivement  félicité de la tenue de ces Assises en terre sénégalaise non sans demander aux chefs d’Etats africains à s’approprier des délibérations qui en sont issues.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.