Modern technology gives us many things.

Révélations fracassantes : le mollah Omar vivait près d’une base américaine

0

C’est un livre qui risque de faire couler beaucoup d’encre. Une biographie consacrée au fondateur des talibans, le mollah Omar, vient de paraître aux Pays-Bas. Son auteur, la journaliste néerlandaise Bette Dam y fait une série de révélations sur cet homme qui fut l’un des plus recherchés au monde par les Etats-Unis, et qui aurait vécu pendant des années à côté d’une base américaine dans le sud de l’Afghanistan. Des révélations plutôt embarrassantes pour les services de renseignements américains.

Après la chute du régime taliban en 2001, le mollah Omar aurait vécu jusqu’à sa mort en 2013 dans le sud de l’Afghanistan et non au Pakistan comme le soutient Washington.

L’ennemi numéro 1 des Etats-Unis, dont la tête avait été mise à prix 10 millions de dollars, aurait vécu en fait en ermite des années durant à quelques centaines de mètres d’une base américaine dans la province de Zaboul, avant de changer de cache cette fois-ci à 5 km de distance d’une autre base militaire où étaient basés plus de 1 000 soldats des forces spéciales américaines et britanniques.

Ces informations ainsi que d’autres révélations sont le fruit d’une enquête de 5 ans menée par la journaliste néerlandaise, Bette Dam, reporter en Afghanistan depuis 2006, et qui a pu interroger notamment le garde du corps personnel du mollah Omar.

Jabbar Omari lui aurait raconté avec force détails comment les militaires américains avaient manqué de capturer le leader des talibans à deux reprises.

L’ancien directeur de la CIA David Petraeus s’est montré sceptique sur le contenu du livre. Quant à l’ancien chef du renseignement afghan, Amrullah Saleh, il a continué de soutenir que le mollah Omar était réfugié et mort au Pakistan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.