Modern technology gives us many things.

L’opposition a déjà enterré Macky…Et attend 5 ans

0

L’opposition Sénégalaise a certes perdu la présidentielle du 24 février 2019 par un coup KO. Mais l’uppercut de Macky n’a pas permis à l’opposition de rester à terre. Elle s’est relevée avec un espoir. Attendre patiemment le départ de celui qu’il considère comme déjà mort…Ou tué par la constitution.

Que dit la constitution ?

La Constitution dit que Macky est dans sa phase de finition…Ou du moins sera fini en 2024.

Dans la constitution du Sénégal, à l’article 27, il est écrit ce qui suit : Article 27 : « Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire à deux tours, pour un mandat de cinq ans. Il ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs. »

Pour l’opposition, Macky Sall entame son deuxième mandat consécutif et il ne peut briguer un troisième mandat. Donc en 2024, il s’en ira comme un simple citoyen. Et pour l’opposition pas besoin de crier ou de s’opposer, il faut attendre patiemment que le futur ex président s’en aille dans…5 ans.

Et cette attitude de l’opposition est tellement ressentie dans ses actions que les manifestions sont invisibles. Aucune contestation sur le terrain. Pour l’opposition, Macky est déjà…mort. Et comme ironise le ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall : « Le président n’a même pas encore commencé son deuxième et on parle du troisième. Certains parlent de recomposition, et je vois déjà la bataille de positionnement qui a commencé. Cela me rappelle le Roman d’Ousmane Sembène «Le mandat»…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.