Modern technology gives us many things.

Les Wade sont finis…le père somnole et le fils ronfle

0

Il aura fallu attendre l’année 2019 pour voir s’écrouler le règne des Wade sur la politique au Sénégal. Abdoulaye Wade aura régné sur la scène politique en tant qu’opposant et président pendant 45 ans (de 1974 date de la création du PDS à 2019 date la non-participation du PDS à une présidentielle)…Et son fils aura eu sa part de règne lorsque son père fut président pendant 12 ans (2000 à 2012)…Aujourd’hui le père et le fils ont tout perdu en politique.

Wade somnole

Le vieux est dans un silence profond du à une hibernation politique. La présidentielle vient de se terminer avec un vainqueur. Aucun mot de sa part, encore moins un communiqué pour féliciter le vainqueur ou rejeter les résultats. Rien…silence total. Abdoulaye Wade rumine sa colère contre les opposants qui ont, selon lui, participé au triomphe de Macky en le laissant organiser une élection gagnée d’avance. Il a baissé les rideaux de son pupitre politique et s’est enfermé dans le noir absolu. Il dort en attendant un lendemain meilleur…Ce qui ne risque pas d’arriver.

Karim ronfle…

Le fils de Wade ne dort pas mais il ronfle…debout. Comme un « mouton » rendant son dernier souffle sur l’autel du sacrifice, l’ancien homme fort du régime de son père ne veut pas se laisser contaminer par la léthargie de son vieux papa, il veut réagir par des ronronnements. Débouté par la Cour de Justice de la CEDEAO, il a saisi immédiatement le Comité des droits de l’homme des Nations Unies pour, selon ses avocats, « faire rétablir son droit fondamental de participer librement à la direction des affaires publiques de son pays »…C’est son droit le plus absolu. Mais il a trahi ses partisans et le PDS avec son « faux retour ». Ce ronflement de Karim n’aura aucun écho.

Triste fin pour les…Wade

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.