Modern technology gives us many things.

A l’origine de la percée de Idy…son pire ennemi, Wade

0

Le Secrétaire Général national du PDS, Abdoulaye Wade, croyait faire mal au président Sortant, Macky Sall, en boycottant la présidentielle et en demandant à ses partisans d’en faire de même. C’était mal connaître les partisans de son parti, le PDS…Ses militants ont fait la chose à laquelle il s’attendait le moins : voter pour son pire ennemi qui est Idrissa Seck.

Wade ressuscite Idy

Il voulait faire mal à l’organisateur de la présidentielle qui était Macky Sall en emportant dans son boycott, la majorité de l’électorat. Mais son plan n’a pas fonctionné. Au contraire, ses partisans n’ont pas suivi son mot d’ordre et ont suivi, non pas un autre candidat, mais celui qui l’avait traité d’ancien « spermatozoïde et futur cadavre. Son pire ennemi, Idrissa Seck communément appelé Idy.

Idy était au bas de l’échelle après les législatives et après sa bévue sur l’origine du lieu saint des musulman. Ce scandale appelé Bakka-Makka avait mis Idy à terre. Personne ne le voyait se relever. Mais il aura fallu la « grosse bêtise » de son ancien mentor pour le faire renaître de ses cendres.

Les militants désobéissent à Wade

Les militants du PDS ne respectent pas le mot d’ordre et choisissent le plus féru des candidats libéraux en lice. Idrissa Seck au détriment de Madické que Wade a totalement désavoué. C’est ainsi que Idy devient maitre de Touba et Mbacké après les premiers résultats partiels qui ont filtré. Idy a gagné dans les zones où Wade gagnait d’habitude. C’est comme si les militants libéraux avant opté pour Idy ne l’absence de Wade.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.