Modern technology gives us many things.

Le plus grand perdant de la campagne…Me Wade

0

Il a joué et il a perdu…Me Abdoulaye Wade a voulu imposer son rythme à cette campagne. Mal lui en prit, car le peuple ne le suivra dans sa volonté de briser le scrutin. Voulant imposer son fils contre vents et marées, il s’est retrouvé isolé par sa soif de vengeance. Le peuple ne s’est pas inscrit dans sa logique de violence. Au finish, le vieux a reculé préférant se contenter d’un boycott…Le sien.

Wade le perdant

L’éternel opposant, président pendant 12 ans, continue du haut de ses 93 ans de dominer la scène politique sénégalaise par son aura et ses calculs de politicien stratège.

Il jouait sans doute sa dernière carte avec la présidentielle de 2019. Sans candidat, le vieux s’était érigé comme le pôle des indignés qui refuse un scrutin déjà gagné d’avance par le président sortant. S’opposant avec véhémence, le vieux croyait détenir le monopole de la mobilisation en appelant à un boycott sabotage. Mais il a été surpris par l’attitude des populations et de ses militants qui n’ont pas suivi. Son appel a été boycotté et son entourage a préféré soutenir des candidats en lice. Wade se retrouve tout seul dans sa loge de perdant.

Wade a joué sa dernière carte. Le peuple l’a mis à la retraite forcée. Une grande déception pour un symbole de résistance et de démocratie qui sort par la petite porte…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.