Modern technology gives us many things.

Violences électorales- le général Mamadou Seck sort de sa réserve

0

Les violences et les incidents qui ont émaillé la campagne électorale ces derniers jours et les déclarations incendiaires du secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais, (Pds) Me Abdoulaye Wade invitant les jeunes à brûler les bulletins de vote pour saboter le scrutin du 24 février 2019, ont fait sortir de ses gonds le général Mamadou Mansour Seck.

Dans un entretien avec le site mediaspost repris par l’As, l’ancien chef d’Etat major des armées (CEMGA) se dit obligé de sortir de sa réserve et de s’adresser aux Sénégalais et particulièrement aux cinq candidats en compétition pour la magistrature suprême. «Premièrement, les cinq candidats à la présidence se réunissent tous, devant tous les médias nationaux pour prêter le serment de ne vouloir que des élections pacifiques. Deuxièmement, qu’ils disent qu’il s’agit d’une compétition des idées et de projets sociaux pour convaincre le peuple sénégalais et non une compétition violente. Troisièmement, qu’ils s’engagent à convaincre leurs militants d’agir strictement dans ce sens », propose-t-il. « Il me paraît très important de souligner que la diaspora sénégalaise à l’extérieur, les investisseurs, les touristes et même les ambassadeurs qui sont logés chez nous, en écoutant certaines diatribes, pensent que ce pays est à feu et à sang. Quel patriote souhaite ce KO pour notre cher Sénégal! Vivement des démocrates réellement responsables. Que les vainqueurs soient humbles, que les perdants fassent un jeu de fair-play», conclut-il

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.