Modern technology gives us many things.

Présidentielle : Idy…la fièvre du 4ème Président

0

Démis de son poste de premier ministre en faveur de Mame Madior Boye, éclaboussé par l’affaire des chantiers de Thiès, Idrissa Seck (l’homme des enregistrements) s’est vu chiper le titre de « plus bavard du landerneau politique sénégalais » par Sonko. Celui qui se prédisait comme le quatrième Président du Sénégal, est lui aussi adepte de la blablaterie intempestive, la logorrhée. Pitoyable Maire de Thiès (où il ne restait jamais), Idy ne cesse de régresser à chaque élection. D’ailleurs, aux dernières législatives, il a été sévèrement battu dans son terroir. Souvent, à cause de son besoin de bavarder, il s’attire les foudres des citoyens. Nous en voulons pour preuve  » Bakka ». Depuis ses déboires avec le pape du Sopi, il ne cesse de faire de mauvais choix. Il est le plus expérimenté des challenger du Président sortant, mais a la manie de ne jamais reconnaître les qualités d’une personne, où les réalisations faites par son concurrent, surtout par le Président Macky Sall car ce dernier lui a ravi la vedette en devenant le 4ème Président de la République du Sénégal. Idrissa Seck est aussi quelqu’un qui s’emmêle les pinceaux. Tantôt, il dit du mal d’une personne, mais quand cela l’arrange, il la défend. En véritable caméléon, il essaie de ternir l’image de l’actuel Chef de l’État, en faisant croire à l’opinion que Macky Sall manque de respect à Abdoulaye Wade. Idy pense lui aussi que les Sénégalais sont amnésiques au point qu’ils aient oublié toutes les insanités, les railleries qu’il a fait montre durant son bras de fer avec Wade. Il a le verbe facile certes, mais il n’en demeure pas moins qu’un État ne peut être dirigé avec la parole. Quelqu’un, incapable de gérer une mairie, pourrait-il le faire avec un pays? Quelqu’un qui enregistre les conversations des gens pour ensuite les faire chanter, devrait-il diriger notre Sénégal ? Nous ne pensons pas! Et en plus, il change de confrérie comme de chemise, selon les circonstances du moment. Ce qui témoigne de sa phobie de devenir Président de la République du Sénégal, à n’importe quel prix! N’eût été le plus fort reste qui a positionné le numéro 2 de son parti (Déthié FALL) à l’Assemblée Nationale (grâce à la coalition dirigée par Khalifa Sall), le parti d’Idrissa Seck n’aurait pas un seul député. Il le sait tellement qu’il a promis à Khalifa, de le sortir de prison (s’il était élu), si bien entendu il bénéficiait de son soutien pour cette présidentielle. Je me demande ce qu’il va faire de la justice car c’est elle qui l’a condamné. Idy serait donc un Président « Yama nèkh ».

M.Bacary Seck, president et coordonnateur du M.A.C.K.Y (Mouvement d’Adhésion Citoyenne « Koolutè AK Yokuté »)

E-mail: seckbacary@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.