Modern technology gives us many things.

Les plus gros salaires…Neymar 3 millions d’euros/mois, Mbappé

0

Dans son enquête annuelle sur le sujet, L’Equipe confirme ce que tout le monde sait depuis maintenant plusieurs années, les salaires que peut verser le club de la capitale à ses joueurs sont hors d’atteinte pour les autres formations qui composent le championnat.

Neymar (3.060.000 €), Kylian Mbappé (1.730.000 €) et Edinson Cavani (1.500.000 €) forment le trio de tête attendu, devant Thiago Silva et Angel Di Maria. Même Alphonse Areola, numéro un bis des Rouge et Bleu et troisième portier des champions du monde 2018, émarge à 700.000 € bruts mensuels. Difficile, dans cette optique, pour les autres de rivaliser. Malgré tout, les autres clubs ont aussi la capacité à investir sur de vrais talents.

Ainsi, selon les informations du quotidien sportif, ce sont l’essentiel des 15 plus gros émoluments de L1 qui sont à mettre au débit du club de la capitale. Radamel Falcao et ses 750.000 € bruts mensuels se glissent dans la foulée du top 5, à hauteur de Gianluigi Buffon, alors que Cesc Fabregas, toujours juste arrivé de Chelsea cet hiver, pointe au 14e rang de cette hiérarchie nationale singulière, au même niveau que Marco Verratti ou Julian Draxler, avec 600.000 € bruts mensuels.

A Marseille, notamment, quatre cadres sont rémunérés à hauteur de 500.000 € bruts mensuels: Mario Balotelli, Kevin Strootman, Luiz Gustavo et Dimitri Payet. Les investissements de Frank McCourt ont bien été effectués, mais ne portent pas leurs fruits cette saison… Florian Thauvin, avec 422.000 €, touche lui moins que Thilo Kehrer (460.000 €), mais plus que Memphis Depay (Lyon – 360.000 €) ou que son coéquipier Steve Mandanda (360.000 € également). Valère Germain, au rendement si pauvre, parvient lui se hisser au 25e rang avec 330.000 € bruts mensuels…

Plus étonnant encore, le Stade Rennais a aussi eu les reins assez solides pour faire de Hatem Ben Arfa le 22e salaire du championnat de France, l’ancien Niçois ou Lyonnais héritant de 400.000 € bruts mensuels. Jean-Michel Aulas et les Gones semblent eux beaucoup croire au potentiel de Houssem Aouar, prolongé en juillet dernier pour un revenu de 300.000 € bruts mensuels, soit autant que le champion du monde Nabil Fekir ! Ce dernier pourrait lui aussi rempiler prochainement, avec inévitablement des émoluments nettement revus à la hausse qui feront encore gonfler la masse salariale du club. Avec la croissance programmée des revenus liés aux droits TV, cette tendance devrait quoi qu’il arrive se confirmer un peu partout en Ligue 1, sans pour autant réduire le fossé qui sépare les champions de France en titre de leurs concurrents.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.