Modern technology gives us many things.

Le « tout sauf Macky ! » ne résistera pas au coup KO du peuple

0

Le cri de haine « tout sauf Macky ! » ne résistera pas aux réalisations et au coup KO réfléchi du peuple

La campagne électorale bat son plein, dans un calme olympien comme le Sénégal n’a jamais connu
pendant de telles échéances. Le peuple souverain a imposé l’ordre et la responsabilité à ces élites
éhontées qui ont appelé à la guérilla urbaine et au complot contre toute tentative de campagne du
Président candidat. Ce vieillard sénile qui promet de mettre le feu et qui invite le peuple à brûler les
bureaux de vote pour ennoblir son fils, n’a pas pu empêcher son parti d’éclater en mille morceaux et
ses militants ont dû constater l’état psychologique d’un père énervé par la situation de son fils
interdit de vote. Si Wade savait quelque chose de compromettant à opposer à Macky SALL, il aurait
en son temps, fait de Macky SALL le pensionnaire de Rebeuss. Crier au voleur dans ces conditions et
accuser le Président candidat n’a rien de réfléchi. Comme pour tous ces cris d’orfraie qui nous
parviennent des chapelles d’une opposition, obligée d’afficher le profil du « je t’aime, moi non plus »,
les « tout sauf Macky » qu’on nous balance, démontrent à souhait la haine de ces leaders recalés par
le conseil constitutionnel, parce qu’incapables de fournir des parrainages satisfaisants, pourtant
rabaissés à 0,8% du fichier électoral. Le premier ministre Boun Abdallah DIONE a rappelé pour que
personne ne s’y trompe, que ceux qui sont devenus députés grâce au plus fort reste, n’ont jamais
réussi à avoir plus de 18000 électeurs, il y’a un peu plus d’un an lors des législatives. Pourtant
certains candidats recalés ont voulu nous faire avaler, qu’ils ont eu plus de 400 000 et même parfois
plus de 900 000 parrains. Le peuple lui, reste serein et dans un discernement responsable répond
invariablement aux attaques et indexations des grands méchants loups en remplissant partout les
meetings du Président Candidat. Les étapes de Kébémer, Louga, Saint Louis, Podor, et Matam ont fini de démontrer l’assentiment du peuple pour son lion. Celui là même qui en 7 ans a fait plus de
réalisations que 12 ans de règne des Wade et 40 ans de gouvernance d’après indépendance.
Personne ne s’y trompe et le peuple répond favorablement à son bienfaiteur, il l’accompagne et
répond à toutes les sollicitations du Président candidat, à tel point que les mauvais joueurs diffusent
l’hérésie consistant à laisser croire que les militants sont transportés de meeting en meeting, et qu’ils
sont obligés de suivre le candidat de BBY parce que les consciences ont été achetées.

Oui la haine rend désagréable et aveugle, elle conduit à des comportements incohérents du genre
« Tout sauf Macky » qui est devenu le fil conducteur du programme électoral de beaucoup de
leaders de l’opposition, résolus à s’y accrocher à défaut de pouvoir faire mieux que le PSE. Et ceux qui se sont essayés à écrire un programme, se sont évertués à paraphraser le PSE, ou ont juste trouvé
des synonymes et tournures verbales pour ne pas répéter le PSE stricto sensu. C’est ainsi que les
pôles de développement deviennent des pôles économique avec les mêmes fonctions, dans des
simulacres de programmes où les moyens pour les mises en œuvre, ou la méthodologie, sont
invariablement oubliés. A ce jeu là aussi, le peuple répond par le mépris et refuse de sortir à
Koungheul pour voir Sonko, et à Matam pour dire ne serait ce qu’un bonjour minimal à Madické
NIANG. Même Idrissa SECK, qui a fini de gagner le record de capitalisation des miseurs et autres sacs vides venus le rejoindre, a été vu errant dans les rues désertes de Kaolack. Quant au Pur
Moustarchidine SALL, venu à Kaolack pour un meeting presque désert, il a été perturbé par la
présence d’autant de bateaux mis en place par Macky SALL au point qu’il n’ait pu s’empêcher de
sortir l’exclusivité consistant à proposer aux kaolackois de faire de leur ville un port performant. Pas
de chance le lion a non seulement déjà promis, mais il a de l’avance car il a déjà commencé le boulot,
pour faire de cette ville le deuxième port du pays mais aussi un grand carrefour ferroviaire.
Finalement le « tout sauf Macky » supplée bien au manque d’arguments et de programmes de cette
opposition très peu franche avec le peuple sénégalais. La réponse est déjà rampante, elle se
matérialisera par une charge punitive réfléchie et lourde, que le peuple sans nul doute assènera à ces
profanes, qui s’essaient au combat sans être suffisamment armés. Le doctorat que brandit Pur
Moustarchidine SALL, la filouterie ou la vieille ruse malsaine d’un Idrissa SECK, de même que la
naïveté d’un Madické NIANG ou la grande colère d’un Sonko nébuleux, ne peuvent pas divertir le
peuple au point d’éviter à ces candidats peu crédibles, un cinglant coup KO au soir du 24 février
2019.

Comme disent les wolofs, « lou teuweu kham sorétoul » pour dire l’échéance approche à grands pas
et déjà les esprits du mal, conscients de l’imminence, ont commencé à préparer leur chute en
spéculant comme Wade, sur la victoire écrite avant le vote par Macky SALL. Cela justifie pour le pape
du Sopi, que les citoyens doivent brûler les bulletins et les bureaux de vote. Mais Sopi, est
certainement Sapi et les menaces du vieux n’auront aucun effet. Au mieux elles ne feront
qu’entamer le gros capital sympathie dont il jouit encore à Ndoumbélane. Pour ces loosers en
consortium autour de « IDY 2019 » ou « Sonko 2019 » il me plait de rappeler qu’un sac vide peut
contenir plusieurs sacs vides mais qu’au bout du compte, le sac plein de sacs vides n’aura que le
poids des emballages cumulés, toute chose égale par ailleurs.

« Tout sauf Macky » n’opérera pas, il se dissipera comme toutes ces menaces de Decroix et
compagnie et ces inepties, finalement, suffiront à motiver le peuple témoin d’autant de réalisations,
à plébisciter celui par qui cela est arrivé. Le rêve et l’envie d’émergence sont plus forts que n’importe
quel cri de haine, circonscrire le mal et adouber le chemin du PSE comme un Yoonu Yokuté, c’est
voter massivement pour Macky SALL dès le premier tour, afin qu’à Takoussane de l’après midi du 24
le coup KO puisse n’être qu’une formalité.

Dieu veillera sur le Sénégal ! INCHALLAH

Pape SARR
Duc de Diapal

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.