Modern technology gives us many things.

Un éclairage nouveau sur les pratiques culturelles du musulman

0

«La quintessence des cinq piliers de l’Islam, selon Ghazali», le nouvel ouvrage paru aux éditions l’Harmattan, a été présenté au public, le samedi 02 février, par Moussa Kébé.

 

A travers les pratiques cultuelles, l’auteur du livre, membre du Comité des imams de Saint-Louis, apporte un éclairage nouveau sur les cinq piliers et permet d’aller au-delà de leur sens apparent en pénétrant leur sens ésotérique, à l’image des soufis qui cheminent.

Comprendre le sens et la finalité des pratiques cultuelles de l’Islam. C’est la substance de l’ouvrage «La quintessence des cinq piliers de l’Islam, selon  Al-Ghazali», de l’iman Moussa Kébé. Après Saint Louis, le livre a été présenté, avant-hier samedi, lors de la cérémonie de dédicace à l’Harmattan. L’ouvrage se propose d’apporter, au-delà du sens apparent des pratiques cultuelles du musulman, de pénétrer leur sens ésotérique, à l’image des soufis qui cheminent, d’après lui, sur la voie la plus droite, mais surtout selon al-Ghazali (1058-1111) considéré par certains penseurs musulmans comme le rénovateur du cinquième siècle de l’Hégire.

Pour cet  éminent érudit, sources d’inspiration des soufis, l’homme ne pourra tirer profit des cinq piliers de l’Islam que s’il va au-delà de leur sens apparent et pénètre leur sens ésotérique, à l’image des soufis qui cheminent sur la voie la plus droite. Cet ouvrage est  aussi le résultat de la thèse soutenue par ce doctorant en Lettres arabes sur la pensée d’al-Ghazali, en 2013 à l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

L’auteur est natif la ville de Saint Louis où il a vu le jour en 1955 mais aussi où il fait partie du Comité des imams de la grande mosquée. Il attire l’attention du lecteur, sur le sens des pratiques cultuelles du musulman en explorant le volet ésotérique et sa finalité. «C’est un livre qui parle de l’Islam, mais dans son volet ésotérique et aborde l’Islam à travers ces cinq piliers venus pour protéger l’homme, des maladies insidieuses que Satan a insufflé à l’homme pour l’empêcher d’aller au Paradis. En s’appuyant sur la pensée d’un imam très reconnu dans le monde musulman et qui est l’imam Al Ghazali.  Il y a maintenant la comparaison de la pensée d’Al Ghazali avec différents auteurs notamment les philosophes anciens telles qu’Aristote, Platon, mais aussi les penseurs musulmans  tels  Ibn Arabie, Ibn Rushd», explique  l’imam Saint-Louisien.

«L’Islam est basée sur cinq piliers qui amènent le croyant vers son Seigneur, pour qu’il soit récompensé. Comment faire alors que nous sommes dans un monde où il y a des dangers permanents, où il y a un ennemi qui a lancé un défi à l’homme devant Dieu ? Un ennemi qui a décidé de lui barrer la route. J’ai interrogé le Sénégal et ce qui s’est passé auparavant. Comment on a vécu sa spiritualité sans se tuer», souligne-t-il. Après ce postulat de base, l’ouvrage, selon l’auteur, «se propose de ressortir la vérité et donne au musulman un outil lui permettant de pratiquer un Islam modéré, qui s’ouvre à l’autre, qui donne à l’homme toute son altérité et à Dieu tout son caractère divin»,  précisera-t-il.

Dans la longue introduction  qu’il a encore faite de son  ouvrage, M. Kébé insiste sur la nécessité d’avoir des réponses fondamentales du «vivre ensemble», par-delà les différences et les divergences. «Qu’est-ce qui s’est passé pour que cette religion du vivre ensemble, de spiritualité, de coexistence pacifique est  devenue, selon certain, du jour au lendemain, une religion de guerre, d’exclusion. Qu’est ce qui fait que l’Islam qui nous a  permis de vivre dans l’harmonie, en symbiose avec les autres depuis, puisse devenir une religion qui s’attaque à d’autres et aux propres musulmans?», pose-t-il entre autres problématiques.

 

 

Sudquotidien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.