Modern technology gives us many things.

Wade met sa menace à exécution…Le Boycott-Sabotage

0

Wade l’avait dit : « mon fils ou le Chaos ».

Et aujourd’hui que son fils ne fait pas partie des candidats définitifs de l’élection présidentielle, l’ancien président Abdoulaye a décidé de plonger le Sénégal dans un chaos indescriptible.

Il prône le boycott-Sabotage

Le PDS n’a pas de candidat à la présidentielle du 24 février 2019. Et ce grand parti sans candidat a décidé de boycotter l’élection présidentielle. Amadou Sall membre du comité directeur du PDS est clair à ce sujet : « Notre position d’origine, c’est que nous n’avons ni candidat de substitution, ni candidat alternatif. ».

Mais c’est la suite des propos de Me Amadou Sall qui font peur. S’il s’était arrêté au boycott, pas de problème. Mais il rajoute ce qui suit : «  Et si notre candidat n’est pas retenu, non seulement, nous ne boycotterons pas l’élection, mais nous en empêcherons la tenue. »…Voilà le sabotage.

Wade a donc décidé de mettre à exécution cette menace qu’il avait jadis formulée : « Si Karim n’est pas candidat alors il n’y aura pas d’élection…Et je suis prêt à mourir ».

Et celui pour lequel Wade veut brûler ce pays n’est ni au Sénégal encore moins e Afrique. Il passe des jours paisibles à Doha au Qatar. Et de pauvres Sénégalais ignorants vont déstabiliser ce pays pour un Sénégalo français qui a préféré l’exil que de rester se battre auprès de ses militants. Et s’ils (les militants de Wade) brûlent le pays, quel Sénégal laisseront-ils à leurs enfants ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.