Modern technology gives us many things.

Affaire Sonko-Tullow Oil : Comment le PASTEF a voulu gruger les sénégalais ?

1

Ousmane Sonko est-il le parfait gentleman qui taille sa célébrité sur les fake news? Après les gros mensonges lors de son passage à Paris où il a été démenti par Fatou Diome qu’il avait annoncée à son meeting, et surtout sur les 100.000 euros de dons reçus par ses souteneurs (ce qui était archi faux), Ousmane Sonko nous mène dans un univers mensonger où il se fait victime d’une traque invisible. Mais il a eu le culot de mêler des journalistes qui ont vite fait de réagir. Son objectif: faire accuser le pouvoir de le persécuter. Voici comment le PASTEF a voulu gruger les Sénégalais…

Michelle Madsen est une Journaliste d’investigation indépendante. Elle a mené différentes enquêtes sur la corruption, l’argent sale… (pas sur la mode), en Afrique et au Royaume Uni. Elle a mené beaucoup d’enquêtes sur les domaines ci-dessus cités dans plusieurs pays africains dont le Sénégal. C’est bizarre que mêmes certains journalistes doutent de son existence.  Bref !

Alors, vous vous imaginez, qu’une journaliste aussi futée, poster son article aussi sensible dans la rubrique « contribution » d’un site comme Modern Ghana ? Non.

Cependant un article accablant Ousmane Sonko, portant la signature de Michelle Damsen pas Madsen, a été posté dans la rubrique Opinion ou « Contribution » sur le site Modern Ghana. La contribution a été retirée du site aux environs de 12h, hier 10 janvier 2019. Pourquoi ?

Non, Michelle Madsen n’a pas rédigé ni posté cet article comme contribution sur Modern Ghana, site qu’elle ignore jusqu’à son existence. Alors qui ?

Combien de sénégalais connaissaient Modern Ghana ? Pourtant des dizaines de sénégalais se sont offusqué à propos de l’article à travers leurs commentaires au bas de ce dernier et même accusé le site d’ingérence dans le processus électoral du Sénégal. Alors l’administrateur à simplement retiré l’article, qui n’était qu’une contribution, tout en dégageant leur responsabilité sur le contenu. Seuls ceux qui voulaient mettre un voile noir sur les accusations de Madiambal Diagne et le traiter à longueur de commentaires de menteur, y avaient intérêt.

Cette contribution a été postée du Sénégal.  Pourquoi ?

Après avoir posté leur article, alors ces messieurs ont simplement pris contact avec la vraie Michelle Madsen, encore une fois, journaliste d’investigation basé à Londres pour lui signifier toute leur amertume. Bien sûr cette dernière va nier car elle n’est ni de près ni de loin mêlée à la publication d’un quelconque article sur Modern Ghana.

Ils ont vite fait de faire une capture d’écran du chat avec la dame et de la poster dans les réseaux sociaux comme un trophée de guerre, en criant victoire. Qui disait que « Bien mentir demande un degré élevé d’intelligence » ?

1 commentaire
  1. Momo dit

    « “ A serious opponent of the actual president” ce bout de phrase a lui seul aurait du suffire pour savoir que ce document attribué à Tullow Oil est un faux, et est probablement rédigé par un francophone ( cf: utilisation de actual pour actuel). » “Actual” en anglais veut dire “réel” en français.
    La phrase « A serious opponent of the actual president » se traduit par « un opposant serieux du president réel ».
    C’est evident que c’est un francophone qui a rédigé cette phrase.
    Yallah dou nitt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.