Modern technology gives us many things.

Coupe de France : Marseille humilié par un club amateur

0

L’OM ne va décidément pas mieux. Le club phocéen est éliminé de la Coupe de France, après sa défaite ce dimanche contre Andrézieux, pensionnaire de National 2 (2-0), en 32es de finale. Les hommes de Rudi Garcia n’ont plus gagné un seul match depuis fin novembre.

Les rumeurs insistantes annonçant l’arrivée prochaine de Mario Balotelli – ce fameux grand attaquant que le club assurait pourtant ne pas chercher – pourraient bien ne pas suffire à apaiser la colère de supporters déjà bouillants, en cette première partie de saison délicate. L’OM, qui n’a plus gagné le moindre match toutes compétitions confondues depuis fin novembre (3-1 à Amiens), s’est fait sortir dès les 32es de finale de Coupe de France ce dimanche, par Andrézieux, pensionnaire de National 2 (2-0).

Dans un Geoffroy-Guichard loin d’être plein et surtout acquis à la cause du Petit Poucet de la rencontre, les Marseillais ont sombré… à l’image de Steve Mandanda, auteur d’une sortie ratée sur l’ouverture du score de Bryan-Clovis Ngwabije (17e), et dont la claquette a atterri dans les pieds de Florian Milla pour le 2-0 (82e).

L’OM ne joue plus que la Ligue 1

Outre le manque de réalisme devenu habituel des Marseillais, ne reste qu’un constat: l’OM n’y est plus. Depuis quelques semaines, avec ces contre-performances qui s’enchaînent et ces sept matchs d’affilée sans victoire. Mais presque depuis le début de la saison.

En ce 6 janvier, le club phocéen n’a plus que la Ligue 1 à disputer cette saison, après ses éliminations précoces en Ligue Europa (malgré son statut de finaliste la saison dernière), en Coupe de la Ligue (par Strasbourg avant les Fêtes) et donc en Coupe de France. Et c’est presque miraculeux que l’OM, en dépit de ses six défaites en 17 rencontres, ne soit pas décroché dans la course au podium en championnat (sixième, à cinq points de l’OL).

Garcia en danger?

Pour tenter de faire réagir une équipe en plein marasme, le mercato suffira-t-il? L’OM accueille dimanche un Monaco qui tente de recruter à tours de bras pour tenter de sortir de sa zone rouge. Un nom est dans toutes les têtes pour jouer les potentiels fusibles: Rudi Garcia, prolongé fin octobre… soit un mois avant le début de la salle série marseillaise. Un nouveau contrat qui le protège. Mais jusqu’à quand? Cette fois, l’affront, qui s’ajoute à une série de frustrations, semble immense.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.