Modern technology gives us many things.

Invalidation de sa candidature: Atépa compte saisir la CEDEAO

0

Le mouvement »Sénégal Rék » dirigé par Pierre Goudiaby Atépa a fait face à la presse, cet apres midi, pour se pencher sur le parrainage. Ledit mouvement  rejette avec la dernière énergie le comportement discriminant du Conseil Constitutionnel dans le traitement des dossiers déposés par notre mouvement par rapport au fichier détenu. « Nous manifestons notre refus d’accepter les résultats déclarés par le Conseil Constitutionnel », a indiqué Pierre Goudiaby Atépa. «  »nous avons toujours anticipé sur ce qui est en train de se passer aujourd’hui, que la méthode qui a été choisie n’était peut-être pas la meilleure et il est clair qu’on ne peut pas aller en campagne électorale avec 60 000 candidats nous disons qu’il faut d’abord que les règles du jeu soient les mêmes pour tous. Ce qui n’a pas été le cas », a-t-il ajouté.

Ce dernier est d’avis que le Conseil Constitutionnel n’avait aucun droit d’invalider sa candidature: « nous pensons que notre candidature est légitime pour plusieurs raisons d’abord, nous avons eu plus de 100 000 signatures de sénégalais vrais avec des papiers d’identité, ce qui veut dire qu’ils ne sont pas des japonais, qui ont dit oui à Pierre Atepa, nous lui avons donné nos signatures pour qu’il soit notre candidat et nous l’avons fait à travers tout le pays. Dès l’instant où nous avons les 65 000 qui ont été demandés et que nous sommes allés au-delà en cas de doublons, nous avons 120 000 et nous pensons que la candidature de Pierre est crédible et que cette candidature pourrait être acceptée », a-t-il expliqué.

Suffisant pour qu’il entende rengager des procédures juridiques par une saisine de la Cour de la justice Communautaire de la CEDEAO pour non respect des droits égalitaires des candidats pour les prochaines élections élections présidentielles. Et pour ce faire, un pool d’avocats a été choisi.

Atépa, a dans la foulée, indiqué que cette histoire de parrainage ne doit pas être un frein pour un candidat qui veut briguer les suffrages des sénégalais: « cette histoire de parrainage doit s’arrêter, nous avons demain une concertation avec les autres candidats pour essayer de voir comment en finir avec cette affaire là qui a mal tourné et que le ver était déjà dans le fruit quand le parti au pouvoir a déclaré avoir deux millions de signatures au lieu des 65 000 qui sont demandées, donc, pour le moment, nous ne nous considérons pas comme éliminés de la course ».

Pierre Goudiaby Atépa qui sera à la réunion de l’opposition convoquée demain entend convaincre ses paires de l’opposition pour qu »ils puissent le rejoindre dans ce combat: nous allons les convaincre de la pertinence de la saisine d’une Cour en dehors des juridictions sénégalaises », a dit Atépa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.