Modern technology gives us many things.

Trump dévoile, par erreur, les visages d’une unité secrète en Irak

0

En publiant une vidéo de lui avec une troupe de Navy Seal, Donald Trump a nouvelle fois brisé le secret défense.

Il voulait sa photo. Et il voulait la tweeter. Lors de sa visite surprise en Irak, Donald Trump et son équipe de communication ont révélé, par maladresse, la présence et les visages des membres d’une unité secrète de Navy Seal, les forces spéciales américaines, sur le sol irakien.

Comme le raconte « Newsweek », c’est en demandant à l’aumônier de la Seal Team Five, le capitaine Kyu Lee, de prendre une photo avec lui, que le président américain a dévoilé la présence de l’équipe spéciale à la base aérienne al-Asad, situé dans l’ouest de l’Irak.

Et puis Donald Trump, quittant l’espace aérien irakien, a posté sur Twitter une vidéo dans laquelle on le voit avec Melania Trump poser pour prendre des photos avec les membres de la Seal Team Five, les visages des militaires découverts.

Donald Trump avait-il le droit de publier cette vidéo ? En tant que président, il peut techniquement déclassifier ce genre d’information. Mais en faisait cela, il « viole le protocole conçu pour garder secrets les déploiements des forces spéciales », explique le « New York Magazine ». A « Newsweek », un responsable du ministère américain de la Défense explique :

« Les déploiements des forces d’opérations spéciales, y compris des Navy SEALs, sont classifiés, car ils protègent les hommes et les femmes qui sont en première ligne de tous les conflits, connus et secrets, dans lesquels les Etats-Unis sont impliqués. »

Et même pendant les événements officiels du Congrès des Etats-Unis, ou pour le président ou le vice-président, les membres des Navy Seal ont le visage couvert et caviardé sur les photos qui seront publiées.

Ce n’est pas la première fois que Donald Trump révèle des informations classées secret défense. En mai 217, le président américain a suscité la stupeur outre-Atlantique en confiant des informations classifiées sur Daech au ministre des Affaires étrangères russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.