Modern technology gives us many things.

La dette du Sénégal est soutenable selon la Banque Mondiale

0

La dette publique du Sénégal ne pose pas un problème maintenant, elle est soutenable, a affirmé mercredi à Dakar, l’économiste principal du bureau de la Banque Mondiale dans le pays, Julio Ricardo Loayza.

la dette
Julio Ricardo Loayza de la Banque Mondiale

« Il y a beaucoup de pays dans la région qui ont un risque haut de détresse de la dette publique. Le Sénégal se classe à un risque bas de détresse de la dette et est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest à être dans cette situation », a déclaré M. Loayza, précisant que « la dette du Sénégal est soutenable ».

Il s’exprimait lors de la présentation du rapport semestriel de l’état des économies africaines réalisé par la Banque mondiale.

Julio Ricardo a toutefois indiqué que malgré la croissance rapide que connait le Sénégal ces dernières années, « sa dette aussi a augmenté très rapidement ».

Il a signalé tout de même qu’en 2017, la croissance de la dette s’est un peu freinée, n’atteignant que 60 à 70% du PIB, ce qui est « une bonne chose » parce que n’ayant pas dépassé la limite fixée par l’UEMOA qui est de 70%.

« En considérant la santé budgétaire, en considérant la croissance rapide qui est espérée, on peut dire que la dette publique qui est à 61% du PIB n’est pas un problème maintenant », a-t-il insisté.

Selon lui, malgré le caractère « soutenable » de la dette, son coup est assez élevé parce que pour payer simplement les intérêts de la dette, « le gouvernement doit utiliser 10% de ses revenus ». « Ces 10%, a dit Julio Ricardo, pourraient bien aller ailleurs comme dans le secteur de l’éducation ou celui de la santé ».

Ricardo a, en outre, rappelé que le gouvernement du Sénégal a entrepris une révision de la façon dont le PIB est calculé avec comme date de référence l’année 2014 contrairement à l’ancienne méthode qui se référait à l’année 1999.

Le calcul du PIB à partir de cette révision permet, selon Julio Ricardo, un élargissement de « plus de 30%» l’économie par rapport à ce qu’on mesurait avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.