Modern technology gives us many things.

Un camp GMI à l’Armée : la police fait reculer Macky

0

Le camp Michel Legrand du Groupement mobile d’intervention (Gmi) de Thiès reste dans le giron de la police. L’Armée convoitait cet espace pour y transférer le bataillon des parachutistes de Thiaroye.

Selon Le Témoin repris par Seneweb, qui donne l’information, suite à une grogne de la hiérarchie policière, le chef de l’État a gelé le dossier. Les chefs de la police, rapporte le journal, auraient fait part de leur détermination à garder pour leur corps ce camp du Gmi.

Celui-ci, renseigne Le Témoin, «revêt une dimension à la fois stratégique, symbolique et sentimentale pour tous les policiers du pays, qu’ils soient en activité ou retraités».

La même source indique qu’une première tentative de spoliation de la police a échoué. Elle concernait 6 hectares de l’École nationale de police que convoitaient les Marocains d’Addoha, qui ont récupéré le site qui abritait la caserne de Sapeurs-Pompiers de Malick Sy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.