Modern technology gives us many things.

Me Doudou Ndoye : « Les procureurs ont trop de pouvoirs »

0

Pour Me Doudou Ndoye, la justice sénégalaise souffre énormément du pouvoir du parquet et du lien entre celui-ci et la chancellerie.

Pour étayer son propos, il simule un cas : «Lorsque quelqu’un est poursuivi pour détournement de deniers publics, il n’a pas commis un délit. Il est présumé avoir commis des faits qui pourraient être qualifiés de délit par le juge. Si le procureur demande qu’il soit envoyé en prison, le juge d’instruction est obligé de s’y soumettre.»

Plus grave, selon l’ancien ministre de la Justice, c’est que le maître des poursuites dépend de l’exécutif.

«Ce procureur dépend du ministre de la Justice, qui dépend du président de la République, trace Doudou Ndoye. On ne peut pas mettre un juge à genoux sur la base de simples présomptions. Les procureurs ont trop de pouvoirs. C’est pourquoi je dis que c’est eux qui ont le pouvoir, pas les juges. Il y a beaucoup d’obstacles de ce genre qui posent problème au fonctionnement de la justice.»

Doudou Ndoye se prononçait hier lors du colloque de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Ses propos sont rapportés par le journal Enquête repris par Seneweb.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.