Modern technology gives us many things.

Kathe­rine Jack­son ne veut plus être la tutrice de Blan­ket

0

Dans son testa­ment, Michael Jack­son avait laissé la garde de ses trois enfants à sa mère, Kathe­rine. Prince et Paris ayant désor­mais atteint l’âge adulte, leur grand-mère n’a donc plus que le petit Blan­ket sous sa tutelle. Une respon­sa­bi­lité dont elle compte bien se débar­ras­ser au plus vite.

Depuis la mort de Michael Jack­son, sa mère, Kathe­rine, s’était toujours occu­pée de ses trois enfants : Paris, Prince et le petit dernier, Blan­ket. Un devoir que cette dernière se devait d’ac­com­plir en la mémoire de son fils. Depuis 2012, Kathe­rine Jack­son parta­geait égale­ment la tutelle des trois enfants avec le neveu du chan­teur, TJ Jack­son. Mais selon des infor­ma­tions de TMZ, la mère du roi de la pop se débar­ras­se­rait bien cette respon­sa­bi­lité.

Alors que Prince et Paris, âgés respec­ti­ve­ment de 20 et 19 ans, sont désor­mais adultes, Kathe­rine Jack­son estime qu’il n’est plus néces­saire pour elle d’être la tutrice de Blan­ket.

Pour elle, l’ado­les­cent de 15 ans n’a plus besoin d’être sous son aile et elle estime que TJ Jack­son peut très bien assu­rer seul le rôle de tuteur.

Au début du mois, Kathe­rine Jack­son a donc déposé une demande auprès de la cour supé­rieure de Los Angeles afin de renon­cer à sa tutelle. Dans les docu­ments, la mère de Michael Jack­son aurait ainsi invoqué son âge avancé, 87 ans, pour justi­fier l’aban­don de sa respon­sa­bi­lité. Mais rien n’est gagné pour elle puisqu’un juge doit encore étudier sa requête.

Selon TMZ, Kathe­rine Jack­son aurait en tout cas déjà aban­donné ses respon­sa­bi­li­tés depuis bien long­temps. En avril dernier, sa sœur, Paris, s’inquié­tait déjà du sort de Blan­ket qui vivait chez sa grand-mère, mais en l’ab­sence de celle-ci. Cette dernière n’avait pas remis les pieds chez elle depuis janvier, lais­sant l’ado livré à lui-même.

Voici

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.