Modern technology gives us many things.

Non chers compatriotes, le Président Sall est un Homme d’Etat

3

La nature a horreur du vide a-t-on dit, c’est vrai. Mais je dirai, au Sénégal, certaines personnes ont horreur de la paix et de la cohésion sociale, d’autres friands de ragots sans aucune importance : l’heure est au travail : travaillons et prenons de la hauteur, c’est ce qui manque le moins pour escompter une émergence.

Depuis longtemps, notre pays est secoué par des scandales qui frisent nos mœurs, détournent nos objectifs, dénaturent notre société en sapant notre éducation et nous mènent à la dérive. Fort heureusement, Dieu a fait que nous avons un président pondéré,  réfléchi,  réceptif,  juste et équilibré pour faire face, depuis qu’il est élu à ces turpitudes entretenues par des hommes et des femmes qui n’ont aucune utilité pour la Nation, cherchant à embraser un pays qui a besoin d’aller de l’avant. Le président Sall est vraiment un grand homme. « La véritable grandeur d’un homme ne  se mesure pas à des moments où il est à l’aise mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis » ( Martin Luther King ). Grand, le président Macky Sall l’a toujours été depuis qu’il est dans le landerneau politique. Depuis sa vie estudiantine jusqu’à son élection à la tête du pays, on ne la l’a jamais vu verser dans des futilités ou querelles de bas fonds, on ne l’a jamais entendu attaquer son prochain pour le blesser dans son orgueil. Il est toujours concentré et humainement à la hauteur de l’essentiel.

Chers compatriotes, je vous dois toute la franchise de mon être face à toutes les épreuves qu’il a traversées depuis qu’il est aux affaires.  Il les a vécu dignement, honnêtement et intelligemment. Toutes  les situations critiques dont il a fait face, sa vraie nature humaine s’est affichée aux yeux des sénégalais justes et de bonne foi qui le soutiennent et le soutiendront toujours. Jugez-en vous-mêmes.

Maintenant, je ne puis vous cacher, chers compatriotes, mon invite car je sens combien la cohésion sociale, la paix et la sécurité coûtent à son excellence et par conséquent combien la réussite de sa mission pèse sur son cœur :aidons le par devoir. Il pardonne aux erreurs involontaires et volontaires dans un silence pesant pour permettre aux fauteurs de troubles de se ressaisir, ; il œuvre dans le social, il entreprend des chantiers dans toutes les localités sans faire du bruit, il sait ce qui l’avance et ce qui le retarde : suivons-le avec foi.

Quant aux hommes et femmes à qui je m’adresse, ils jouent de la comédie en se considérant comme opposants. Or s’opposer se fait de manière civilisée et patriotique aussi même la comédie, doit représenter au naturel les moeurs du peuple pour lequel elle est jouée, afin qu’il s’y corrige de ses vices et de ses défauts, comme on ôte devant un miroir les taches de son visage. Regardez vous d’en face et jugez vous si vous servez positivement votre Nation. Oulimata MANE et Amie Colé DIENG se sont  trompées dans leur objet à l’égard du Président. Le tableau a changé avec des insultes d’un homme inconscient, Assane DIOUF qui, ne répétera plus cela s’il a de la dignité humaine. 14 millions de sénégalais sont insultés par Assane DIOUF, le président, la plus haute institution que nous avons élu, à quelles fins ? Aucun combat de droit ou de principes ne permet de proférer des insultes à l’endroit de qui que ce soit. D’aucuns l’encouragent, le soutiennent et prêts à lui tailler les habits d’un héro, d’autres voulaient en profiter pour attaquer encore le président. Quelle honte ! Mais ces auteurs d’injures et leurs souteneurs à mon avis, sont des gens d’un autre air, d’une autre planète et d’une autre génération, surtout qui ont d’autres intentions inavouées. Ils vont devoir prendre encore leur mal en patience car le président Sall est bien guidé par Celui qui dit « Koun Fayakoun » : Dieu. N’en déplaise à qui veut mais il en est ainsi.

Si le bon Dieu t’amène à agir sur tes semblables, soit bienveillant et pardonne toujours car le pardon vient du cœur. Ceci, le président Sall l’a bien compris.

 

Malick Wade GUEYE, Coordonnateur section APR/Almería/Espagne.

3 commentaires
  1. Noblesse Oblige! dit

    Un INGRAT, TRICHEUR, MANIPULATEUR, MECHANT, ABUSEUR DE POUVOIR, DICTATEUR, FOUINEUR, DESTRUCTEUR, SANS AME, SANS PITIE !!!!!!!

  2. Abd Ali dit

    Mme, Le President de l’ L’ALLIANCE POURRIE RÉACTIONNAIRE, pour qui vous militez, n’a aucune grandeur d’esprit. Le système mis en place ne peut perdurer, la bulle finira par exploser et si l’on analyse les derniers événements, j’ai l’impression qu’il commence à sentir que la chaudière va exploser. Il ne pourra pas continuer à faire la sourde oreille. Lui qui s’est permis de faire une déclaration de patrimoine de pres de huit milliards ne justifier de l’origine licite de cette fortune. De là, aucun citoyen sénégalais lamda, ne pourrait etre accusé de voleur. Pire, emprisonner, un citoyen maire de Dakar, avec lequel, vous avez cheminé, montre la versatilité de ce président de l’APR, qui continue à placer des pilleurs de deniers publics pour son parti. Le parti avant la Patrie, cette doctrine nous l’avons combattu et elle ne va pas continuer à prospérer. Madame, le Sénégal n’appartient pas au chef de l’état, chef de parti, ni à ces véreux proches qui bradent nos ressources et pourrissent notre systeme de valeurs.

  3. Abd Ali dit

    Mme, Le President de L’ALLIANCE POURRIE RÉACTIONNAIRE, pour qui vous militez, n’a aucune grandeur d’esprit. Le système mis en place ne peut perdurer, la bulle finira par exploser et si l’on analyse les derniers événements, j’ai l’impression qu’il commence à sentir que la chaudière va exploser. Il ne pourra pas continuer à faire la sourde oreille. Lui qui s’est permis de faire une déclaration de patrimoine de pres de huit milliards ne peut justifier de l’origine licite de cette fortune. De là, aucun citoyen sénégalais lamda, ne pourrait etre accusé de voleur. Pire, emprisonner, un citoyen maire de Dakar, avec lequel, vous avez cheminé, montre la versatilité de ce président de l’APR, qui continue à placer des pilleurs de deniers publics pour son parti. Le parti avant la Patrie, cette doctrine nous l’avons combattu et elle ne va pas continuer à prospérer. Madame, le Sénégal n’appartient pas au chef de l’état, chef de parti, ni à ces véreux proches qui bradent nos ressources et pourrissent notre systeme de valeurs. Les sociétés nationales doivent etre gérées de maniere efficiente et les résultats doivent aller dans les caisses du trésor, pas dans la poche de ce président et de son parti. Si c’est ça L’ÉMERGENCE, alors arrêtez de nous prendre pour des ânes. La transparence dans la gestion de la chose publique, qu’en pensez-vous ? Vous continuez à militer pour le partage du gateau? Oui c’est ça, la compétence et la grandeur. Merci madame.

Répondre |
Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.