Modern technology gives us many things.

Espagne: Pedro Sanchez reprend les rênes du Parti socialiste

0

En Espagne, les primaires du Parti socialiste ouvrier espagnol ont réservé leur lot de surprises. Pedro Sanchez, le représentant de la gauche du parti, a remporté la moitié des suffrages et la victoire face à la cacique andalouse Susana Diaz, limitée à 40% des votes. Une estocade portée par les militants à l’appareil d’un parti en profonde décadence.

 

Grand, portant beau, Pedro Sanchez peut se vanter d’avoir été opiniâtre. Expulsé du Parti socialiste en 2016 alors même qu’il en était le secrétaire général, il ne s’est pas laissé abattre et a fait campagne dans tout le pays. Il revient aujourd’hui par la grande porte, porté par la volonté de « rénover le parti socialiste ».

Avec Pedro Sanchez à sa tête, on peut s’attendre à un discours anti-establishment, plus marqué à gauche. Le nouvel homme fort socialiste est très proche dans son programme des thèses de Podemos, avec qui il a d’ailleurs par le passé été à deux doigts de former un gouvernement de coalition.

Mauvaise nouvelle pour la droite

Le triomphe et l’enthousiasme de ce quadragénaire ne peuvent en revanche pas dissimuler la crise profonde qui secoue son parti, déchiré en différentes factions et courants.

L’avènement de Sanchez est également une mauvaise nouvelle pour la droite au pouvoir, qui gouverne en minorité. Impossible pour les conservateurs d’espérer signer le moindre accord avec lui. Il faut désormais s’attendre en Espagne à une situation politique agitée et marquée par la confrontation.

Rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.