Modern technology gives us many things.

Kim Karda­shian : décou­vrez le visage de ses agres­seurs présu­més

0

Ce matin, on appre­nait que dix-sept personnes avaient été inter­pel­lées dans le cadre de l’enquête sur le braquage de Kim Karda­shian en octobre dernier. Le site people améri­cain TMZ vient de dévoi­ler des clichés montrant le visage des agres­seurs présu­més.

 « Ils allaient me tirer dans le dos. Il n’y avait pas moyen de sortir, ça me boule­verse rien que d’y penser ». Ce week-end,  Kim Karda­shian s’ex­pri­mait pour la première fois sur le spec­ta­cu­laire braquage dont elle a été victime, dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016, dans une rési­dence hôte­lière de luxe à Paris. Ces extraits diffu­sés dans un teaser de l’émis­sion L’in­croyable famille Karda­shian, prennent d’au­tant plus de relief après le coup de filet réalisé ce matin par la brigade de répres­sion du bandi­tisme (BRB) de la Police judi­ciaire. Le site people améri­cain TMZ n’a d’ailleurs pas tardé avant de diffu­ser les premières photos des agres­seurs présu­més de Kim, que vous trou­ve­rez ici.

«Au total, dix-sept personnes, quatorze hommes et trois femmes, ont été inter­pel­lées lundi dans cette affaire, selon les infor­ma­tions de fran­ceinfoLa plupart des arres­ta­tions ont eu lieu lundi matin en région pari­sienne, dans les dépar­te­ments du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis. Plusieurs personnes ont ainsi été arrê­tées à Créteil, au Raincy, à Vincennes, à Noisy-le-Sec, à Charen­ton-le-Pont et à Paris. (…) Le plus jeune des inter­pel­lés est âgé de 22 ans, mais, parmi ceux qui ont été mis en garde à vue lundi matin, on trouve une bande de sexa­gé­naires et de septua­gé­naires.

Les gardes à vue des 17 préve­nus qui se déroulent depuis le 36 quai des Orfèvres à Paris pour­ront durer jusqu’à 96 heures, l’enquête étant ouverte pour « vol avec arme en bande orga­ni­sée », en plus d’asso­cia­tion de malfai­teurs » et « séques­tra­tion » comme le précise l’AFP. 

 

Gala

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.