Modern technology gives us many things.

Human Rights Watch demande l’application de la loi sur la mendicité des enfants

0

Human Rights Watch plaide pour une application de la loi sur  »les personnes véreuses qui exploitent les enfants mendiants, a indiqué, mercredi à Dakar, Matt Wells, chercheur à l’organisation de défense des droits de l’homme.

Dans un rapport de 53 pages intitulé ‘’Exploitation sous prétexte d’éducation : progrès mitigés dans la lutte contre la mendicité forcée des enfants au Sénégal’’, dont la présentation est faite mercredi, à Dakar, il est indiqué que le Sénégal a réalisé  »des efforts certes, mais (ceux-ci sont) insuffisants ».

‘’L’Assemblée nationale devrait accorder la priorité à l’adoption d’un projet de loi qui vise à améliorer les conditions de vie et à mettre fin à la mendicité forcée dans ces écoles et le gouvernement devrait l’appliquer sans tarder’’, a affirmé M. Wells.

Il a souligné que le projet de loi et plusieurs projets de décret d’application qui instaureraient une réglementation et une supervision des écoles coraniques seront présentés prochainement à l’Assemblée nationale.

M. Wells a rappelé qu’en 2005, le Sénégal avait adopté une loi qui criminalise la traite de personnes et l’acte d’organiser la mendicité d’autrui afin d’en tirer un profit. ‘’Cette loi a rarement été appliquée’’, a regretté le chercheur.

Il a indiqué que depuis l’incendie de mars 2013 qui occasionné la mort de huit enfants dans le quartier de la Médina à Dakar,  »Human Rights Watch n’a eu connaissance que d’un seul cas de poursuites judiciaires engagées spécifiquement pour la mendicité des enfants, alors qu’une multitude d’enfants sont dans les rues’’.

De plus, Matt Wells a souligné que  »la cartographie des écoles coraniques de la région de Dakar a été réalisée pour identifier d’une part celles où les droits des enfants sont respectés et d’autre part celles où, des abus sont répandus et les conditions de vie sont inhumaines ».

‘’La cellule envisage d’élargir ce travail de recensement à l’ensemble du territoire sénégalais et de s’en servir pour aider les responsables du gouvernement à coordonner une réponse plus efficace face à ce fléau’’, a expliqué M. Wells

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.